Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Actualités - Evènements marquants - 2006
Accédez à un autre article de "Faits marquants - Ain"
Suivant

Voici un résumé des principaux évènements majeurs pour 2006 dans le département de l' Ain. Bien sûr vous pouvez retrouver toutes ces actualités régionales et bien d' autres! , archivées depuis 2006 dans la barre des menus du site.

Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous voulez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup.

 

 

 

 


 

 

 

 

FIN DECEMBRE 2006

Ain : Le froid sur le déclin !

Après quelques jours sans grand froid  excessif nocturne (3 à -4° le plus souvent ) et avec une amplitude assez faible en journée, le mercure est reparti à la baisse ces 2 derniers jours. Après près d 'une semaine dans la grisaille avec des nuages bas très encombrants et  parfois le brouillard givrant qui a occasionné de nombreux accidents comme le jour de Noël dans l' Ain, le soleil a refait petit à petit surface sur les plaines du département  dès ce matin ( les reliefs ayant connu ces derniers jours un temps très ensoleillé mais sans neige  pour les skieurs !).  Cette levée du brouillard givrant a fait chuter par la même occasion en raison d' un ciel clair le mercure à -7,3°  à Pont d' Ain soit la seconde matinée la plus froide de cette année 2006 ( il faut remonter au début février avec un -7,9°). On a même relevé un -8,3° sur Ambérieu au lever du jour, mais encore loin des -17,3 de l' an dernier à pareille époque ! Cela a permit aussi de nous faire profiter d 'un spectacle hivernal maginfique avec toute cette nature recouverte d' un givre épais parfois de 2 cm !. Il fallait très vite en profiter avant la fonte par le réchauffement léger du soleil! Cette journée marque la fin de cette petite vague de froid. Si dans la nuit de vendredi à samedi, il devrait regeler sur l' est du département, nous allons passer dans un flux de sud et ce pour plusieurs jours qui nous ramènera de la pluie et une grande douceur. Il neigera que sur les plus hautes altitudes du département. On retiendra que nous avons connu durant cette période de froid près de 12 jours de gel nocturne et  6 jours sans aucun dégel diurne. La moyenne mensuelle est revenue grace à ce froid dans un niveau de saison avec un chiffre proche des 7° à 3 jours de l' année 2007. A noter aussi que d' autres villes de la région ainsi que le Mâconnais, le Dijonnais ou bien encore les secteurs auvergnats ont subi cette semaine un mercure bien bas où parfois on a frôlé les -10° comme à Clermont Ferrand ou Le Puy.

 

 

 

 

 


 

 

 

FORTES PLUIES DU 6 DECEMBRE

DU QUASI JAMAIS VU DEPUIS 1976 !

Revenons sur l' évènement majeur en météo hier,  jour de la St Nicolas sur ma commune  et certains secteurs du départements. En fait c' est quasiment toute la partie ouest de l' Ain qui a subi de véritables pluies diluviennes hier matin entre 5 et 8h suivant les secteurs. La partie montagneuse fut assez protégée. Ces pluies accompagnées d' inhabituels orages  ( avec de  forts grondements et des éclairs zébrant le ciel comme en plein été ) pour un mois de décembre ont entrainé des inondations, dans le secteur de Pont d' Ain tout particulièrement. Dans ma précédente nouvelle,  j' avais déjà relaté ces intempéries. Apportons quelques précisions. Plusieurs routes départementales furent traversées par des torrents de boues sous les intenses précipitations. Il y a eu des situations délicates par endroits comme sur Pont d' Ain. Outre le parking  du supermarché local fréquemment inondé par fortes pluies (même si hier matin cela faisait partie des cas exceptionnels où il s' est transformé en véritable lac obligeant les clients et le personnel à se garer bien plus lojn ), c' est surtout le quartier de la vieille cité des bords de l' Ain qui fut le plus touché. Depuis 1976, de telles inondations n' étaient arrivées qu' une seule fois ! En effet, la rue qui relie le quartier du haut avec le plateau de la chaelle de la Catherinette s' est littéralement transformée en un véritable torrent de boues et de pierres qui ont abouti à bloquer la circulation de la départementale D 984. Les cieux n' ont pas non plus épargné plus haut l' église de la cité. Une forte masse d' eau a envahi  son allées principale. Une pompe fut nécessaire pour  retirer tout cette eau et retirer aussi toute la boue qui avait pénétré par la porte latérale. Toujours dans le quartier de l' église, plusieurs habitations furent aussi les pieds dans l' eau qui avait envahi les sous-sols. En fin de matinée, fort heureusement, l' accalmie qui s 'est manifestée a facilité l' évacuation des eaux sales dans les fossés et a permis axux petits cours d' eau de retrouver un débit plus raisonnable. Aujourd ' hui, c' est la rivière d' Ain qui a vu son débit gonflé mais pour l' heure la situation n' est pas alarmante.

Béligneux aussi...

Pont d' Ain ne fut pas le seul secteur touché mais sûrement le plus durement. Il y a eu aiss de fortes intempéries dans un secteur proche de la commune de Pérouges, village médiéval fort connu. Lacommune de Beligneux et plus précisément au hameau de Chanes. Dans un lotissement qui abrite près de 150 logements, les dégâts ont été significatifs. Cela s' est passé peu après 6 h du matin. C' est surtout la foudre forte qui est tombé sur ce secteur et qui a réveillé les habitants. Conséquences : beaucoup d' appareils électriques ont senti le cramé comme les ordinateurs, modems et autres frigos. Des arbres ont même tété touchés et la foudre a même provoqué près d' un sapin foudroyé une tranchée au sol. Différents artisans déplacés sur les lieux ont pu réparer assez vite les dommages électriques. Par contre, en soirée ces riverains étaient encore privés de télévision et même de téléphone.

Des orages en décembre, un phénomène assez rare mais....

Subir des orages en plein mois de décembre relève d 'une extrême rareté dans notre région, plutôt habituée à subir les assauts des hivers précoces. Alors on se psoe de suite la questiond e savoir si cela devient de saison ? Il est vrai que d 'une manière générale les orages en plein hiver sont assez rares et quand il y en a c' est souvent un ou 2 coups de tonnerre et rarement  comme ce que l' on a connu avec cette forte intensité électrique. Les pluies certes fortes n' ont rien de vraiment exceptionnelles. En fait, le contraste des masses d ' air a engendré ce genre de phénomène. Une première masse d' air très douc eétait binen installée sur la région quand elle a rencontré une masse bien plus froide à l' arrière de la perturbation. Les précipitations qui se forment lors de ces rencontres ont eu vu le contrate un phénomène d ' amplification.  On notait encore une bonne douceur puisqu' au matin on relevait près de 7° à Ambérieu au lieu des 0° lors d 'une saison dite normale.

Voici pour terminer cette page spéciale caprices du ciel, quelques relevés des précipitations de cette journée du mercredi 6 décembre : 38 mm ont été relevés entre 5 et 8h du matin du côté d' Arbent près d' Oyonnax (mais 19 mm en seulement 1 heure), un peu moins sur Pont d' Ain ou Ambérieu mais tout de même plus de 30 mm sur cette même durée. Comem précisé sur la nouvelle de la veille, ces fortes pluies ont épargné l' est de notre département. c' est surtout les secteurs de la Bresse, du Revermon près de Pont d' Ain et le bassin d 'Oyonnax qui ont été les plus arrosés.

 

 

 

 


 

 

 

15 NOVEMBRE 2006

 

AIN : Le mercure s ' envole ! 10° au-dessus des normales !

Déjà nous avions connu une douceur exceptionnelle pour ce mois d' octobre dans l' Ain. On pensait pouvoir retrouver un temps plus conforme à la saison en ce mois de novembre. Après le petit coup de fraicheur de la Toussaint, le flux s' est à nouveau orienté au sud et faisant par là-même remonter le mercure à des valeurs exceptionnelles. Pour exemple hier mercredi 15, on relevait déjà au petit matin 13° sur Ambérieu, 12° sur Pont d' Ain à 7h alors que dans la région maconnaise on était proche des 3°. En journée, le mercure a frôlé partout sur le département les 20° avec 19,3° à Ambérieu et 18,9° à ma station automatique. Ce jeudi matin, on constate encore un mercure à la hausse sur le département par rapport à la veille. Lyon de son côté affichait ce matin plus de 17° à 9h déjà ! Ce temps si doux s' est déjà présenté par le passé mais c' est surtout cette durée excessive du mercure élevé qui devient hors norme. On note aussi cela au niveau des températures nocturnes qui depuis ces dernières décennies affichent des moyennes en forte hausse. Le réchauffement climatique semble bien y être pour quelque chose. Avec cette douceur remarquable, nous sommes sur le département de l' Ain 10° au-dessus des normales saisonnières.Le froid n' est toujours pas annoncé pour les jours à venir où nous de devrions restés sous influence océanique.

 

 

 

 

 


 

 

 

INCENDIES ET INONDATIONS DU 28 JUILLET

Orages : La foudre s' abat sur une maison en Bresse

Les orages qui ont touché le département de l' Ain dans la soirée du vendredi 28 juillet n' ont pas quitté qu' un rafraichissement après leur passage, en Bresse essentiellemment. En effet, la foudre vers 22 heures est tombée sur le corps d' une ferme renovée dans la région de Saint André sur Vieux Jonc. Le feu qui prit au centre de cette habitation s ' est assez vite propagé à la totalité de la toiture. Il a fallut l' intervention d' une trentaine de pompiers pour venir à bout de cet incident, avec l' aide de moto-pompes, de lances. 3 heures auront été nécessaires pour venir à bout du sinistre qui n'  a fait aucune victime.

Et des inondations sur Vonnas.

Dans un autre secteur de la Bresse, c' est toujours les orages qui firent parler d' eux la  même nuit de vendredi à samedi.  En début de soirée, un violent orage s' est abattu sur ce secteur de Vonnas. Les pompiers ont dû intervenir pas moins d ' une vingtaine de fois pour cette fois-ci venir à bout de caves et autres appartements inondés. Un bassin de rétention d' un lôtissement a dû aussi être vidé car il débordait,son système de vidange étant bouché. L' eau pompée qui était de plusieurs dizaines de m3 fut refoulée dans la rivière La Veyle qui traverse la citée bressane

 

 

 

 

 


 

 

 

25 juin 2006

 

VIOLENTS ORAGES DANS LE BUGEY : Plus d' une centaine d' interventions des pompiers

 

Dimanche après-midi, Météo France avait classé une bonne partie de la région Rhône Alpes et tout l' est de la France jusqu' à l' Alsace ( soit près de 20 départements) en vigilance orange pour de possibles violents orages, accompagnés parfois de grêle. Ce phénomène n' est toujours pas facile à localiser. C' est notre département de l' Ain qui a été le plus touché par cette instabilité du ciel ( dans une moindre mesure l' Alsace). Un véritable déluge en l' espace de peu de temps.

Sur les images satellite, on pouvait constater le flux sud -nord de ces cellules orageuses qui pendant près 1h30 à 2 h ( après s' être formées aux portes de l' Isère) se sont localisées sur un axe compris essentiellement entre Bourg en Bresse, Pont d' Ain et Ambérieu en Bugey, épargnant bizarrement le relief même si en début d' après-midi on relevait  déjà de l' orage dans le pays de Gex. C' est ensuite l' ouest du département qui fut concerné par des pluies mais moins soutenues, tout comme la région lyonnaise qui ne connut que quelques faibles orages en soirée.Le département sur bon nombre de secteurs fut copieusement arrosé. A la station de Pont d' Ain, on releva plus de 35 mm de précipitations tombées dont 30 mm en moins de 2 h. Par moments, l' intensité frôlait les 100 mm/h !. Ces forts orages qui ont débuté sur le secteur d' Ambérieu en Bugey vers 17h30, perturbant au passage le meeting aérien et le spectacle de la Patrouille de France ont occasionné beaucoup de travail aux sapeurs pompiers qui ont procédé à plus de 130 interventions en seulement 2 à 3 heures. Leur standard a littéralement explosé sous les appels.( environ 1000 ) provenant des particuliers inquiets. Fort heureusement, nous n' avons déploré aucune victime ni incident grave. Les sapeurs pompiers ont dû faire face à des interventions portant sur des inondations en tous genres d' appartements, de caves et sous-sols envahis par les eaux surtout entre 18 h et 20 h dans les secteurs de Pont d' Ain, Bourg en Bresse  mais surtout Lagnieu et Ambérieu car c' est le bas Bugey qui a le plus souffert de ces violents orages. On releva aussi des problèmes d' infiltrations, des fenêtres cassées, tuiles envolées, sans compter les nombreuses branches d' arbres qui jonchaient les sols , provoquées par de fortes rafales de vent qui dépassèrent localement les 80 km/h. Par endroits, il tomba près de 10 mm de précipitations en seulement quelques minutes ! , un phénomène qui se voit plutôt dans le sud de notre pays, sans compter des chutes de grêlons qui atteignaient parfois plus de 2 cm de diamètre, pas exceptionnel mais tout de même toujours impressionnant. Sur les photos, on observe très bien cette spirale des vents sur le Bugey.Le nord Isère tout proche du bas Bugey a lui aussi été quelque peu touché, avec ici aussi des caves inondées et des branches d' arbres cassées. On retiendra surtout de cet épisode orageux l' intensité des précipitations sur une courte durée, transformant très vite les jardins en mini piscines !

En début de soirée, même si la vigilance orange courait jusqu' à minuit et demi, ces orages perdaient heureusement de leur intensité tout en continuant à se décaler à l' est de notre département.

 

 

 

 

 


 

 

 

10 AVRIL 2006

 

L' AIN ET LA REGION DE NOUVEAU SOUS DE FORTES PLUIES ET LA NEIGE

DSCN1103.JPG

( L' Ain en crue à Pont d' Ain ce lundi 10/04/06 en soirée  FT)

Les pluies qui ont débuté en fin de matinée dimanche 9 mars n' ont quasiment pas cessé sur le département de l' Ain et une bonne partie de la région Rhône Alpes, mais aussi en Auvergne et sud Bourgogne dans une moindre intensité. Tout cela a eu pour conséquence de gonfler à nouveau toutes les rivières du département, l' est de celui-ci étant le plus touché. Avec ces nouvelles précipitations ( 69 mm à la station à l' heure où ces lignes sont écrites) l' Ain est à nouveau en crue comme les photos en témoignent, gonflé par ces abondantes pluies qui ont touché aussi le Jura. L' Albarine aussi du côté d' Ambérieu est très menaçante, en raison du très mauvais temps qui règne sur le plateau du Bugey. Dans la région de Méximieux et d' Ambronay, les champs sot déjà saturés et se sont transformés en partie en lac. Le Rhône remonte à nouveau depuis la matinée comme on peut le constater dans les environs de Miribel. La situation devrait s' améliorer même si l' on craint le redoux qui fera fondre la neige tombée sur les hauteurs. En effet, après les abondantes pluies, le froid s' est glissée sous la perturbation, transformant progressivement la pluie en neige dès 9 h sur tout le département. Dès 10h ce n' était plus qu' une neige lourde, de printemps qui touchait les secteurs d' Ambérieu, Bourg en Bresse, Pont d' Ain et bien sûr les montagnes du Bugey ( la façade ouest du département ayant connu des conditions moins hivernales comme c' est souvent le cas ). Sur les hauteurs, en tout début de matinée, dès 600 m dans le Pays de Gex, la pluie se partageait avec la neige. Si en plaine , cette neige tardive mais loin d' être exceptionnelle où l' on rappelle de celle de mai 94 ! n' a que tenu que partiellement ( 5 cm environ )  elle était bien plus présente en altitude dès 400 m tenant bien au sol comme dans les secteurs d' Oyonnax. Le département étant habitué à ces soubressaults hivernaux , n' a pas rencontré trop de problèmes de circulation. C' est plutôt la végétation qui aura souffert de cette neige très humide après le coup de chaleur du mois de mars. Pour rappel, sur la région, on relevait pas moins de 20-21° samedi après-midi et à peine 1 à 2 ° cet après-midi sur Ambérieu. Un sacré choc thermique en 48 heures ! Pour l' heure sur cette décade, on relève une moyenne des maximales à 15°, ce qui la place dans les moyennes saisonnières.

Nos départements voisins n' ont pas été non plus épargnés par cette vague d' intempéries. Lyon a été aussi copieusement arrosée. Clermont Ferrand a connu un mélange de pluie et de neige, St Etienne a été recouverte d' un manteau neigeux de quelques centimètres tout comme la région du Jura ou du Doubs : 5 cms à Poligny et Pontarlier, sur Besançon, fortes pluies sur Dôle, chutes de neige dans la région de la Tour du Pin, de Satolas, fortes pluies dans la région de Vienne et de Chalon sur Saône.

 

Ce mois d' avril part pour être exceptionnellement pluvieux également dans le département de l' Ain avec déjà plus de 80 mm sur Pont d' Ain après un mois de mars très copieux en précipitations (159,6 mm ). Nous avons ainsi passer le cap des 350 mm depuis le 1er janvier !Tout cela est bon pour les nappes phréatiques très touchées depuis 3 ans par des niveaux très bas. Même si un printemps pluvieux n' est pas la panacée pour les amoureux du soleil, ce serait de bon augure avant un éventuel été caniculaire.

 

 

 

 

 

 


 

 

 

26 MARS 2006

 

24,4 ° ! UN TEMPS ESTIVAL !

Comme prévu par Météo France et ma station automatique, le beau temps s 'est invité en ce dimanche 26 mars, avec une hausse importante des températures. L' amplitude à Pont d' Ain fut de 16,7° aujourd' hui , ce qui est le plus important depuis le début de l' année! . Le mercure est monté jusqu' à 24,4° en pleine après-midi. Bien sûr c' est une chaleur exceptionnelle pour la saison et ce phénomène se produit le plus souvent dès la fin avril. On a donc un bon mois d' avance. Cette grandeur douceur exceptionnelle devrait diminuer dès mardi avec le retour des perturbations océaniques mais il y aura encore des températures tout à fait conformes à la saison, car en ce dimanche nous étions 10° au-dessus des normales saisonnières ! A noter qu' à 21h il fait encore 18,2°  soit des valeurs que l' on retrouve plutôt en plein mois de juin ! . Toute la région a subi cette grande douceur malgré un soleil parfois voilé. Il a fait jusqu' à 23° à Lyon mais on a aussi relevé 17° à Lille, 19° à Paris et pour le maximum pas moins de 27° au pays basque à Biarritz car cette chaleur exceptionnelle a gagné tout le pays. Avant les pluies de la dernière semaine du mois, on peut déjà constater que le mois de mars a été relativement pluvieux avec déjà 91,6 mm de précipitations.

 

 

 

 

 


 

 

 

11 MARS 2006

Une ouverture de la pêche très blanche !

Grande surprise ce samedi 11 mars sur une bonne partie du département de l' Ain. En effet, la neige s' est invitée pour l' ouverture de la pêche tant attendue dans le département où sa rivière principale, l' Ain est classée en première catégorie. Une neige lourde, collante, mêlée parfois de pluie a recouvert une partie du département. Le nord et l' est , très montagnard ont été les secteurs les plus touchés. Malgré une circulation aprfois soutenue en cette périodede l' année avec les vacances au ski, celle-ci n' a pas été trop perturbée. Le salage et le raclage par les services de la DDE a fait son effet sur tous les secteurs concernés malgré une neige qui tentait de se coller à la route Nationale 75 qui relie Ambérieu à Bourg en Bresse. Les quantités de neige sont restées raisonnables en plaine même si pour la saison c' est souvent rare. 5 à 6 cms de neige ont relevés dans les secteurs de Pont d' Ain ou Ambérieu en Bugey, accompagnées d 'un plafond très bas. et seulement 3 cms à Bourg. L' ouest de l' Ain dont les Dombes n' a connu que de la pluie; pluie et neige mêlée sans conséquences sur le sud du Bugey ( secteurs de Belley ). c 'est bien sûr la partie Est, montagneuse qui a reçu comme à la coutumée les plus fortes quantités : près de 15 cms dans la région d' Oyonnax, seulement 6 à 10 dans le secteur de Bellegarde sur Valserine proche de la Haute-Savoie. Vers 800 à 1000 m, la couche de neige fraiche a dépassé les 20 cms, comme à Apremont avec 35 cm à 900 m d ' altitude. En après-midi, les précipitations se sont atténuées en plaine où la neige fut remplacée par de la pluie. En montagne, le ciel resta bien hivernal avec encore des averses neigeuses. Cet hiver 2005-2006 a décidément copieusement enneigé les stations de sports d' hiver du département.Dimanche 12, le temps s' est fortement amélioré mais fut glacial sous une bise bien pénétrante avec des records de froid comme à Lyon. A Pont d' Ain, le thermomètre ne dépassa pas en pleine journée les 2°, faisant là encore de ce 12 mars l' un des plus froids depuis ces 20 dernières années au moins !. Par contre, la neige au mois de mars, sans être aussi présente qu' en janvier ou février n' est pas un phénomère rarissime dans les plaines du département.

QUELQUES MOTS DE L' OUVERTURE !

Un mot sur l' ouverture de la pêche ! : les conditions climatiques citées plus haut ont perturbé cette ouverture tant attendue par les habitués de la canne. Peu de prises relevées dans les différentes rivières de notre département etc ' est surtout sur l' ouest que le succès a été le plus grand avec parfois 3 prises par pêcheur.A noter que les eaux étaient particulièrement élevées aussi en raison de la fonte des neiges intervenue dans la semaine qui s' était écoulée. Ce week end des 18 et 19 mars, le temps enfin plus printanier aura redonné la pêche ( sans jeu de mots ) à tous ces amoureux de la nature !

Une rivière d' Ain sous les bourrasques ! (FT)

 

1054.jpg

 

1055.jpg


Accédez à un autre article de "Faits marquants - Ain"
Suivant

Date de création : 15/01/2011 @ 17:48
Dernière modification : 05/02/2014 @ 11:22
Catégorie : Actualités

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^