Vous êtes ici :   Accueil » Inondations - Octobre 1960
Inondations de  fin octobre 1960 dans l' Ain

La pluie persistante a provoqué d' importantes inondations dans l' Ain en ce mois d' octobre 1960 autour du 23. Mises à part quelques prairies inondées en bordure de la rivière d' Ain, notre département de l' Ain n' avait pas encore subi l' assaut d 'inondations dévastatrices qui touchèrent en début de mois d' autres régions françaises. Mais les abondantes précipitations qui se produisent depuis plusieurs jours ont aggravé la situation en particulier dans les secteurs bordés par la Saône.
Ainsi à Pont de Vaux, plusieurs fermes sont sous les eaux. Les pompiers ont dû intervenir. La route de St Etienne sur Reyssouze à Pont de Vaux est coupée. La route de Pont de Vaux - Mâcon fut coupée en plusieurs endroits, recouverte par 50 cm d' eau parfois. La rue principale de Feillens est quasiment devenue un torrent d' eau. On signale aussi que d 'autres routes ne sont plsu accessibles entre Bâgé le Chatel et Pont de Vaux.
De son côté, la Reyssouze est montée brutalement le dimanche soir inondant les bas quartiers de Pont de Vaux. St Didier sur Chalaronne s' est retrouvée également envahie par les eaux du Pontcharra qui est sorti de son lit. Ce petit ruisseau si tranquille en temps normal qui se jette dans la Chalaronne s' est transformé en véritable torrent en raison des pluies diluviennes du matin. En quelques instants, un flot de boue a envahi l' aglgomération, pénétrant dans les magasins, les rez de chaussées et les caves. 50 à 60 cm étaient relevés par endroits. Les pompiers de St Didier aidés de ceux de Thoissey et de sauveteurs vinrent en aide aux nombreux sinistrés. Fort heureusement la décrue s' est vite amorcée et en soirée les eaux s' étaient déjà retirées.
A Replonges la situation fut délicate également. L' eau a reflué des mares gonflées par les fortes pluies. Des habitations ont été envahies, semant l' affolement dans la population. L' eau s' est répandue dans les champs entre Mâcon et Bourg en Bresse. Les troupeaux furent cernés par les eaux et des arbres renversés. Dans toute cette région régnait la désolation et les paysans contemplèrent avec tristesse l' eau qui s' étendait de plus en plus au fil des heures, alors que le ciel restait encore bien menaçant.
Le mardi 24 octobre, de violents orages se sont abattus sur Miribel et Serrières de Briord. La foudre en fin de nuit est tombée sur Miribel et occasionna de nombreux dégâts et perturbations. Dans plusieurs quartiers des appareils téléphoniques n' ont plus fonctionné et certains ont été détériorés.  Des compteurs électriques ont brûlé. Une boite de tête EDF de 15 000 volts au poste de La Pavolière a été détruite. Elle alimentait les services de radio de Lyon Tramoyes mais ceux-ci restaient alimentés par le 2e cable spécial venant de Rochetaillée et n' ont subi ainsi aucune perturbation. La foudre tombée sur Briord endommagea aussi des compteurs.


 
Moteur de recherche
 
JURA
AIN
Climatologie Ain
 
Météo d' antan (Ain)
 ↑  
 
RHONE ALPES AUVERGNE
Recherche personnalisée

Suivez Météo01 sur :
    

 

Recherche personnalisée