Vous êtes ici :   Accueil » Visite Météo France Ambérieu
Visite chez Météo France Ambérieu (juin 2008)
 
Une vue du centre départemental
Le site Bugey Météo a été convié avec d’ autres passionnés de météorologie  du département à une petite visite au Centre Départemental de Météo France d’ Ambérieu en Bugey le 24 juin dernier, placé en fait sur la commune de Château Gaillard. Le but de cette rencontre avec son directeur Jean Pierre Jacob, assisté de son collègue prévisionniste ( Bernard Blanc)  était de nous présenter  tout d’ abord l’ établissement public  basé dans notre département de l’ Ain, leurs méthodes de travail, les instruments utilisés, de nous exposer le projet des veilleurs du temps qu’ a lancé depuis 2007 l’ organisme public et puis enfin de parler de l’ avenir du centre en lui-même qui est comme dans bien d’ autres départements sous la menace de sa fermeture comme on l’ a déjà évoqué dans nos informations il y a peu.
12 passionnés parmi tant d' autres !
 12 passionnés d’ horizon et d’ âge divers se sont donc donnés rendez-vous à la station du département de l’ Ain. Les hommes étaient majoritaires !  Sans citer tout le monde car j’ ai perdu en route quelques prénoms ! ( qu’ ils ne m’ en veulent pas !)  il y a avait Pierre, Pascal, Mathias, Jean louis, votre serviteur, Monique, Agnès, Bruno, Malcolm…. Cette rencontre a commencé par une présentation individuelle des conviés. Certains avaient déjà eu l’ occasion de connaitre le centre. Le point commun qui ressortit de cette présentation est que la passion de la météo pour la plupart d’entre nous ne date pas d’hier ! Certains comme moi ont commencé  très jeune à s’ intéresser à cette science qui ‘n a pas encore dévoilé tous ses secrets. Depuis de nombreuses années, certains notaient sur des cahiers les informations météo qu’ ils constataient depuis leur fenêtre, que ce soit la température, l’ état du ciel ou la pluie tombée. Ils ont franchi un grand pas en s’ équipant de stations météo semi-professionnelles qui calculent tout en mettent en boite tout cela grace à un logiciel. Les données comme celles de Pont d’ Ain sont retranscrites en direct , souvent le soir, sur internet. D’autres se contentent encore de faire tous  leurs relevés manuellement.
 
 

 
A la découverte des instruments
 
Pluviomètre à augets baculants, avec réchauffeur pour faire fondre la neige éventuelle !
Ensuite Jean Pierre Jacob nous a présenté tous les outils que leur offre la station de Château Gaillard pour collecter, analyser, comparer mais aussi prévisionner le temps du département. Ici les nouvelles et les anciennes technologies cohabitent où ces dernières servent encore pour la pédagogie, notamment des groupes scolaires. On pouvait découvrir tout ce qui sert aux relevés : anénomètre à 10 m de hauteur, abri normalisé pour le mercure à 1m50, pluviomètre à la fois manuel et  aussi présence d’ un  automatique avec bascules grace à la présence d’ augets comme ceux que l’ on peut retrouver sur les stations automatiques. Il est équipé en plus d’ une sonde chauffante pour faire fondre la neige éventuelle.
Tout est normalisé comme ce qui a été décidé il y  a de cela pas mal d’ années pour tout le globe. Le chef du centre n’ a pas manqué d’ évoquer quelques anecdotes ici ou là également.
Abri météorologique ( pendant longtemps on utilisait cet abri normalisé placé  à 1m50 du sol avec ces instruments intérieurs ( ils seraient encore  efficaces si besoin ! ) comme le thermomètre ou l’ hygromètre. Ces abris sont encore bien visibles dans les terrains des centres départementaux.
 
Cette visite qui malheureusement est passée bien trop vite a tout de même permis à l’ assistance de poser ici ou là quelques questions. Les professionnels ont répondu avec le plus grand sérieux et l’ on a évoqué des sujets comme la base des nuages, cumulus, cirrus , vapeur, point de rosée, poids de la neige…..
Nous avons pu découvrir également à l’ intérieur du batiment les modèles numériques utilisés par les prévisionnistes dont Arpège. Les informations proviennent directement du centre de Toulouse. Le puissant calculateur Aladin inauguré au printemps 2008 permet un maillage nettement plus précis puisqu’ il est passé de 9,5 km à 2,5 km.  Toutes les données leur permettent d’ affiner leurs prévisions quand ils préparent leurs bulletins enregistrés. On a ainsi pu découvrir même si on le savait déjà leur utilité aussi bien au plan local que national. D’ après eux le beau temps pourrait se maintenir jusqu’ au 10 juillet et quelques orages possibles pour la fête nationale. Les derniers orages qui ont touché le département ont été aussi évoqués. Ils restent malgré les maillages plus précis difficiles à prévoir au point de vue de leur intensité et ils le reconnaissent bien volontiers. Pour le moment c’ est la prévision la plus délicate à faire pour les météorologues. Il n’ y a pas à proprement parler des secteurs qui attireraient plus que d’ autres les orages ou bien la foudre et la grêle en fait. L’ Ain par exemple se situe plutôt au milieu de l’ échelle du classement.. Cela fait donc encore partie des fameux mystères de l’ atmosphère !.
 
 
JP Jacob expliquant le principe de l' héliographe
L’ héliographe ( photo ci-dessus ) fait partie de ces instruments qui ont été conservés à titre pédagogique comme les thermomètres et hygromètres de l’ imposant abri en bois. Ils ne servent donc plus pour les relevés de la station. Ce qui est un gain de temps pour les techniciens ! L’ informatique et les nouvelles technologies étant passés par là.
L'héliographe de Campbell-Stokes est le premier héliographe,baptisé d'après le nom de son inventeur, John Francis Campbell en 1853, et de celui qui l'a modifié plus tard, George Stokes en 1879. Il s'agit d'un instrument utilisé en météorologie pour mesurer l'ensoleillement d'un lieu. C’ est un instrument météorologique destiné à mesurer la valeur journalière de la durée d'insolation au point de la surface terrestre où il est implanté. Celui-ci depuis une quinzaine d’ année n’ est plus utilisé depuis une quinzaine d’ années au centre d’ Ambérieu, ayant été remplacé par un nouveau matériel, implanté à 10 m de hauteur près de l’ anémomètre de la station.

Il est essentiellement constitué d'une sphère de cristal. Bien que les caractéristiques optiques de la sphère ne soient pas aussi bonnes que celles d'une lentille, elle en assure quand même les fonctions avec l'avantage de ne pas avoir d'orientation privilégiée. Cette lentille concentre suffisamment fort les rayons du Soleil pour brûler le papier qui est positionné sur le support concave placé derrière la sphère. Ce papier est imprimé d'une échelle temporelle. Il est possible à la fin de la journée de mesurer en unités de temps la partie brûlée du papier, déterminant ainsi la durée de l'ensoleillement. L'axe de la sphère est incliné de la latitude du lieu, et l'appareil est orienté vers le sud.
 
Abri à coupelles qui renferment les sondes de températures et d ' humidité
 
Sonde de température qui mesure le degré au sol   
 
 

 
 Les veilleurs du temps
Pendant cette soirée- rencontre nous avons évoqué ce projet des Veilleurs du temps qui a commencé son expérimentation dans le nord est de la France et son but est de s’étendre à tout le pays d’ ici la fin de l’ année. Il sera possible dans un premier sur un site spécifique déjà en ligne pour les bénévoles de Météo France, pour des amateurs météo aussi de reporter leurs observations du temps. Le but de ce projet est donc d’ offrir en direct l’ accès à tous à des observations du temps à travers tout le pays. Grace à la création d’un compte, tout particulier, en fait,  à brève échéance pourra devenir une sorte de sentinelle du temps. Les modalités sont encore à définir même si sur le site en question vous en avez un petit avant-goût (http://www.veilleurs-du-temps.fr/pages/accueil.php).  Le  projet n’ est pas encore totalement finalisé et le PDG de Météo France doit  définir tous les contours à l’ automne prochain de ce  nouveau concept qui se rapprocherait quelque peu de ce que l’ on peut trouver sur des sites comme Infoclimat ou Météociel. Mais le but de Météo France n’ est pas non plus de faire concurrence à ces sites amateurs mais offrir plus probablement une complémentarité d’ informations sur le terrain grace à la participation du plus grand nombre. Par contre pour garder bien évidemment toute sa crédibilité ce projet devrait être bien plus encadré, proposer plus de précisions dans les informations fournies. Nous aurons l’ occasion d’ y revenir à l’ automne quand les grandes lignes seront bien plus  précisées ; une autre rencontre pour parler de ce projet important ayant déjà été évoquée hier soir lors de ce rendez-vous.
 

 
L' avenir du centre d' Ambérieu
Il a été annoncé un projet de  restructuration à Météo France avec la fermeture programmée entre 2011 et 2017 de près de la moitié des centres départementaux ; environ 45 à 50. Il y en a un par département. Sur les 3500 postes que compte environ  l’ organisme public il est question de descendre la barre à 3000. Ainsi d’ici les 10 prochaines années il ne pourrait subsister en métropole qu’ entre 2000 et 2500 personnes. Le but est de recentrer le travail sur différents centre régionaux comme Dijon ou Clermont Ferrand et donc fermer les sites satellites. Les centres d’ Outre mer et la Corse ne sont pas concernés. Château Gaillard fait partie des centres menacés de disparaître, se trouvant près de ceux de Lyon. Un prévisionniste régional pourra  être à même de calculer le temps sur plusieurs départements, sans forcément connaitre toutes les spécificités locales des départements qu’ il traiterait. Le ciel s’ assombrit donc sur la plaine de l’ Ain car si fermeture il y a c’ est  bien plus probable que notre centre en fasse les frais par rapport à la Capitale des Gaules. Mais rien n’ est encore figé et décidé et le projet reste encore un peu flou. Pendant au moins quelques années, les relevés continueront d’ exister et même si les locaux ferment. D’ autres rendez-vous entre la Direction et les organisations syndicales sont prévus dans le courant de l’ automne pour évoquer ce projet. On rappellera la vocation première et non des moindres de Météo France qui est avant la tout la protection des biens et des personnes. Elle a des liens importants avec des clients institutionnels comme les Préfectures par exemple. Nous suivrons bien sûr l’ avenir en espérant que le pire sera évité tant un centre départemental comme celui d’ Ambérieu assure avec efficacité ses missions de proximité, qui servent aussi bien aux professionnels qu’ aux particuliers.

 

 

 
 Quelques infos
Le centre vu côté sud
 
Finissons par quelques infos sur le centre de Château Gaillard. Sa création doit être recherchée dans les années 50. Initialement le Centre se trouvait sur l’ emplacement de la base aérienne 278 d’ Ambérieu qui concentre plus de 1000 militaires et personnels civils. Il servait essentiellement  aux besoins de l’ armée et de l’ aérodrome.. Les fortes intempéries neigeuses qu’ a connu toute la région Rhône Alpes en décembre 1990 mirent à mal une partie de ses installations. En 1993 de nouveaux locaux ont été construits, jouxtant la base aérienne. Le site de Château Gaillard comprend un effectif de 6 personnes qui se chargent d’ observer tout au long de l’ année et ce dès 6h du matin le temps qu’ il fait. Tout cela est ensuite recoupé avec toutes les autres données départementales qui sont fournies par plusieurs dizaines de stations automatiques réparties sur tout le département qui relèvent aussi la vitesse du vent, la température, l’ humidité et bien sûr les précipitations. Les prévisions disponibles au   0 892 68 02 01 ( les deux derniers étant les numéros du département recherché ) vont jusqu’ à 7 jours et on précisera qu’ elles sont réactualisées plusieurs fois par jour toutes les 3 heures. En composant le numéro ci-dessous vos aurez différents choix d’informations : le Bulletin départemental avec les prévisions élaborées par les prévisionnistes du Centre départemental de Météo-France. Bulletin prenant en compte les spécificités de la météo locale, grâce à l'expérience de personnel travaillant sur le département et c’ est cela qui doit préservé pour l’ avenir. Le choix 2 offre un Bulletin " Week-end ".Ce bulletin vous permettra d'assurer le succès de vos sorties du week-end dans votre département. Le choix 3 apporte les observations les plus récentes sur le département. Ce choix vous permet d'avoir accès aux dernières observations sur les principaux points de mesure du réseau de Météo-France sur le département ( 5 à 10 selon les départements). Ces observations sont actualisées toutes les 3 heures. La navigation entre les points de mesure est aisée : " 1 " vous permet de revenir en arrière, " 3 " de passer au point de mesure suivant. Enfin un choix 4 concerne l’ Agrométéorologie uniquement dans les départements à vocation plus spécifiquement rurale. C’ est spécifiquement destiné au monde agricole avec des prévisions à 7 jours afin de permettre de planifier les travaux agricoles. Il existe aussi dans certains départements des prévisions maritimes par exemple. Sur le site de Météo France vous trouverez de plus amples détails là-dessus (http://www.meteofrance.com/FR/article_allometeo.jsp?docid=3103 ).
 
 

 
   Remerciements
On remercie Jean Pierre Jacob et son collègue pour l’ accueil chaleureux et la disponibilité pendant plus de 2 heures dont ils ont fait preuve. La soirée s’ est clôturée pour les 12 passionnés par un sympathique repas dans un restaurant d’ Ambérieu en Bugey. Une rencontre qui en appelle surement bien d’ autres dans l’ avenir. (FT).


 
Moteur de recherche
 
JURA
AIN
Climatologie Ain
 
Météo d' antan (Ain)
 
RHONE ALPES AUVERGNE
Recherche personnalisée

Suivez Météo01 sur :
    

 

Recherche personnalisée