Menu déroulant horizontal by Papinou
Ain - Bilan - printemps 2014

Accédez à un autre article de "Climatologie Ain" Précédent
Suivant
 Un printemps plutôt doux
 

Au sommaire : Nous revenons sur le bilan climatique complet du printemps 2014 , au jour le jour. Place ensuite aux pages rétrospective : les orages de juillet 1984. Retour aussi dans ce qui a été lu et vu dans la presse nationale gratuite avec différentes actualités marquantes sur ces 3 mois. Côté nature, découvrons la marmotte. Le prochain numéro paraîtra suite aux vacances d'été le 15 septembre prochain. Bonne lecture à tous !

Ain : Bilan du printemps 2014

Un doux printemps


Ce printemps 2014 a suivi la tendance de l'hiver dernier et affiche une moyenne générale supérieure à la normale et ce de 1°. Le mois de mai a enregistré un déficit de 0,5° mais cela fut précédé d'un mois d'avril extrêmement doux pour la saison qui a connu un excédent approchant des 2°. Le mois de mars a lui aussi été bien plus doux que les normales avec un excès de 1,6°. Pour autant, ce printemps n'affiche pas une douceur exceptionnelle. Si l'on se réfère à cette moyenne générale de 12°, il faut remonter au printemps 2000 pour retrouver la même température. Cette année se rapproche tout de même du printemps de 2012 avec sa moyenne de 12,3°. Côté précipitations, le printemps a commencé par être plutôt sec. Mars accuse un manque de 34 %; un chiffre qui grimpe à près de 45 % en avril dernier. Fort heureusement, mai a inversé la tendance avec ses nombreux orages surtout lors de la dernière décade et affiche partout dans le département de l'Ain de bons résultats. Au final, l'excédent frise les 45 % par endroits. Cela permet de conpenser le manque des deux premeiers mois. On constate un déficit général pluviométrique de 5 à 10 % suivant les secteurs. Côté ensoleillement, si mars a affiché un bon bilan avec 18 % d'insolation excédentaire, avril a pêché par un manque de 15 %; un déficit qui s'est prolongé sur ce mois de mai. Côté évènements, on relèvera notamment les inondations de la fin mai provoquées par de violents orages notamment en plaine du Bugey, les gelées du début mai sur nos reliefs du Bugey..

----------------------------------------------------------------

Mai : à peine de saison

Ce mois de mai n'a pas suivi la tendance des deux premiers mois de ce printemps 2014. La température moyenne, affichée à 14,4° présente ainsi un déficit de 0,5° par rapport à la normale. Il faut remonter au mois de mai 1995 pour retrouver une moyenne générale si similaire (14,3°). Nous sommes bien loin de mai 2013 qui n'avait pas dépassé les 12,1° de moyenne générale. Cette baisse se retrouve essentiellement sur la moyenne des minimales. A Ambérieu, celle-ci s'est affichée à 8,5° ( normale de 9,4°). Sur les maximales, nous sommes tout à fait dans les normales. Les premiers jours du mois ont été plutôt frais pour la saison notamment le 3 qui fut la journée la plus fraiche de ce mois avec à peine 10,5° en maxi. La matinée la plus froide est à mettre au compte du 4 mai où des gelées matinlaes ont été signalées sur nos reliefs. A l'inverse, le 14 mai enregistre la matinée la plus douce. Côté maxi, le 21 mai a été l'une des journées les plus agréables du mois avec près de 27°, des niveaux estivaux. Globalement, nous avons connu une certaine homogénéité dans les températures quotidiennes. Outre les températures, mai se différence aussi de mars et d'avril au point de vue de la pluviométrie. L'Ain a été copieusement arrosé sans que cela ne soit exceptionnel mais compense en partie le déficit des 2 mois précédents. Quasiment partout, le département a enregistré 100 mm mensuels voire plus localement en raison des vagues pluvio-orageuses notamment celle du 26 mai qui a occassionné au passage un record journalier pour la station d'Ambérieu avec 74,1 mm. Au bord de l'Ain, ce fut près de 65 mm sur 24 h. Ces orages ont engendré quelques inondations dans certaines communes de la plaine du Bugey et de la Côtière. En règle générale, l'excédent approche des 45 % le long de l'Ain. Au total, on comptabilise 12 journées de précipitations seulement , ce qui est tout simplement dans les normales saisonnières. Mais les orages ont apporté donc bien plus d'eau que la norme. Outre le 26, on notera la journée orageuse du 22 mai. Mais aussi le 2 mai. Pas de données ce mois-ci pour l'ensoleillement en raison d'une défaillance du matériel de la station Météo France  ambarroise. Mais au vu des données des stations départementales proches, cet ensoleillement est en grande partie déficitaire. Ce qui n'est plus vraiment une surprise depuis ces derniers mois.

Au jour le jour en mai :

Jeudi 1er mai : on commence le mois sous le gris. Des orages éclateront en soirée un peu partout.

Vendredi 2 mai : il pleut le matin. Le temps sera incertain ensuite avec des averses localisées.

Samedi 3 mai : Pratiquement dans tout le département de l'Ain, le mercure sous un ciel qui avait des allures automnales, bouché tout au long de la journée avec un vent de nord est bien ressenti, a eu du mal à dépasser la barre des 10°. C'est le 3 mai le plus frais depuis 12 ans.

Dimanche 4 mai : le beau temps revient et avec lui une hausse du thermomètre. Faible gelée en montagne le matin.

Lundi 5 mai : belle journée; assez douce avec près de 24°. Le vent de sud a été assez fort.

Mardi 6 mai : temps voilé le matin; 2-3 gouttes en soirée.

Mercredi 7 mai : rares éclaircies le matin. Mieux dans l'après-midi.

Jeudi 8 mai : une assez belle journée.

Vendredi 9 mai : nuages et éclaricies se sont succédés.

Samedi 10 mai : assez belle journée, avec des températures stables.

Dimanche 11 mai : des averses le matin. Après-midi instable avec des orages de grêle vers 18 h.

Lundi 12 mai : matinée grise. Rares éclaircies en journée; des ondées localisées.

Mardi 13 mai : très nuageux en journée avec des averses. Bien frais pour un St de glace. Les 15° ne seront même pas franchis en plaine.

Mercredi 14 mai : temps très nuageux. Vent fort de secteur nord.

Jeudi 15 mai : peu nuageux en journée. Assez venté, de secteur nord.

Vendredi 16 mai : matinée sous le soleil. Belle après-midi dans son ensemble; plus chargée sur le Haut Bugey.

Samedi 17 mai : bellme journée; remontée du thermomètre.

Dimanche 18 mai : très belle journée; le mercure continue sa progression.

Lundi 19 mai : un temps souvent couvert mais l'ambiance reste douce.

Mardi 20 mai : belles éclaircies matinales; plus chargé ensuite. Vent de sud fort.

Mercredi 21 mai :temps assez nuageux en matinée. L'après-midi, une ambiance lourde règne où les maximales approchent des 27° en plaine.

Jeudi 22 mai : peu d'évolutions avec un temps couvert le matin. Cela tourne à la pluie en cours d'après-midi. Recul des maximales.

Vendredi 23 mai : matinée très nuageuses. Des orages localisés sont signalés en soirée notamment sur le Cerdon.

Samedi 24 mai : une très belle journée avec des maximales sans excès.

Dimanche 25 mai : temps voilé en matinée, très nuageux par la suite. Mercure stable.

Lundi 26 mai : journée cahotique avec de violents orages par endroits le soir. Des interventions des pompiers furent nécessaires notamment sur le secteur d'Ambérieu. En 24 h, il y tombe 74,1 mm de précipitations soit un record journalier.

Mardi 27 mai : pluie modérée le matin suite à la vague orageuse de la veille. Après-midi couverte. Il fait très frais pour la saison : 11° en maxi sur Arbent seulement .

Mercredi 28 mai : très nuageux le matin; belles éclaircies l'après-midi.

Jeudi 29 mai : assez belle journée.

Vendredi 30 mai : le temps évolue peu pa rapport à la veille. Rares développements orageux sur les reliefs.

Samedi 31 mai : le temps reste assez stable tout comme le thermomètre qui avoisine les 21°.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Une belle douceur en avril dans l'Ain

Dans l’Ain, ce mois d’avril a suivi la tendance du mois précédent et même de tout cet hiver avec encore une fois des températures moyennes supérieures aux normales saisonnières, sans toutefois tomber dans l'exceptionnel. Ainsi, à la station d’Ambérieu la moyenne générale s’est établie à 12,5°, un niveau sensiblement identique à celui de 2009, contre 10,5° pour la normale 1981-2010. Un excédent donc assez important mais encore loin d'avril 2009 avec 3,4°. Côté répartition, on note un excès de 1,4° sur les minimales et pas moins de 2,5° sur les maximales. Les gelées sans avoir été très nombreuses et fortes se sont parfois signalées en plaine jusqu’en début de troisième décade comme le 20 avril. La nuit la plus douce est à mettre au compteur du 25 avril. A l’inverse, le 19 avril a été la journée la plus fraiche du mois avec un maximale qui n’a pas atteint les 13° en plaine. C’est en début de mois que l’on retrouve des niveaux quasi estivaux avec des parfois des pointes à 25° comme le 7 avril. C’est en première décade que l’on relève le plus de températures maximales au-delà des 20°. Entre le 6 et le 14, le temps est globalement très doux pour la saison. Ensuite, une baisse s’amorce qui sera ensuite suivie d’une nouvelle remontée du 22 au 24. Les derniers jours du mois seront un peu déficitaires par rapport aux normales avec un mercure qui ne dépassera pas la barre des 15° le 30 avril.
Côté précipitations, le mois d’avril a lui aussi suivi la tendance du premier mois de ce printemps 2014 avec un déficit sur tout notre territoire départemental. Le déficit approche des 50 % avec seulement 51,1 mm récoltés dans la plaine de l’Ain pour une normale de 95,2 mm. Au bord de l’Ain, le déficit est moindre avec 68,2 mm dans les pluviomètres. Suivant les secteurs, on comptabilise 8 à 9 jours de précipitations en avril. C’est  1 jour de moins par rapport à la normalité. Les pluies sans être conséquentes au niveau journalier, se sont surtout concentrées sur les journées des 8, 22 et 30 avril. A Pont d’Ain, par exemple on a relevé 17 mm le 8 avril. A noter qu’il a parfois encore neigé sur nos reliefs dès 1200 m mais cela est resté assez marginal en quantité et cela n’a pas perturbé les déplacements. Le vent dominant a été de secteur N-NO pour une part qui approche des 75 %.
Côté ensoleillement, après tant de mois déficitaires en 2013, même si avril affiche un manque de près de 15 % avec 171,9 h pour une normale de 187,7 h avec des journées souvent assez nuageuses, on peut être relativement satisfait et se contenter de ce résultat. Le département affiche 9 jours de fort ensoleillement, ce qui est au final légèrement supérieure aux normales (8,35 jours) et 11 jours de faible ensoleillement ( là c’est un peu excédentaire (9,35 jours)). En conclusion, ce mois d’avril peut être qualifié de bien doux pour la saison, surtout sur les maximales avec des précipitations déficitaires, ce qui va entrainer la poursuite de l’amorce de baisse des nappes phréatiques ; une baisse entamée déjà le mois précédent.

Au jour le jour en avril :

Mardi 1er avril : on attaque ce mois d'avril sous le soleil et la douceur.

Mercredi 2 avril : soleil en matinée; plus incertain ensuite. Encore doux.

Jeudi 3 avril : journée grise; quelques gouttes ici ou là.

Vendredi 4 avril : temps couvert. Le département subit quelques pluies de sable; les voitures seront bien sales !.

Samedi 5 avril : matinée couverte; très nuageux en après-midi.

Dimanche 6 avril : journée assez belle et douce.

Lundi 7 avril : même si le soleil est parfois voilé, l'ambiance demeure agréable et très douce. C'est quasi l'été avec 25° en journée !.

Mardi 8 avril : après les bonnes pluies nocturnes, le temps restera souvent maussade avec quelques averses.

Mercredi 9 avril : belle journée. Quelques gelées matinales en montagne.

Jeudi 10 avril : soleil du matin au soir.

Vendredi 11 avril : le beau temps se poursuit avec une belle douceur et l'on bat de nouveau des records journaliers.

Samedi 12 avril : toujours aussi beau et doux.

Dimanche 13 avril : voilé le matin, mieux ensuite.

Lundi 14 avril : encore et encore du soleil.

Mardi 15 avril : belle journée mais venteuse.

Mercredi 16 avril : toujours beau et sec.

Jeudi 17 avril : soleil du matin au soir. Douceur de saison.

Vendredi 18 avril : belles éclaircies matinales; couvert ensuite.

Samedi 19 avril : soleil le matin, très nuageux l'après-midi. Plus frais.

Dimanche 20 avril : peu de soleil; des ondées en soirée localement.

Lundi 21 avril : rares éclaircies; quelques gouttes parfois.

Mardi 22 avril : assez nuageux en journée; temps lourd. Cela tournera à l'orage en soirée.

Mercredi 23 avril : très nuageux le matin; assez nuageuyx en après-midi. Pluie forte le soir sur le Cerdon.

Jeudi 24 avril : nuages et éclaircies toutre la journée.

Vendredi 25 avril : journée grise; pluie en soirée.

Samedi 26 avril : très nuageux le matin; belles éclaircies ensuite. Il pleuvra faiblement en soirée.

Dimanche 27 avril : les éclaircies se feront rares. Il y aura des averses en soirée.

Lundi 28 avril : très nuageux en journée. Pluie en soirée. Près de 15° en journée.

Mardi 29 avril : le temps sera spuvent nuageux. Les températures seront assez agréables; plus de 18° en plaine de l'Ain.

Mercredi 30 avril : averses en matinée. Après-midi bien chargée en nuages.

 

------------------------------------------------------------------------

Mars bien plus doux que la normale


Une belle douceur : S’il fallait résumer en quelques mots ce mois de mars 2014 dans l’Ain, ce serait doux et peu arrosé. Au point de vue des températures, le printemps a démarré sur les chapeaux de roue. Sans avoir été exceptionnelle, la moyenne générale s’établit à 9,15° à la station d’Ambérieu, ce qui ainsi place mars 2014 en 10e position des mois de mars les plus doux depuis 1946. Par rapport aux normales saisonnières 1981-2010, mars accuse un excédent de près 1,4°. Si la moyenne des minimales avec 2,6° est quasiment dans les clous, l’excès se concentre donc sur la moyenne maximale. Avec 15,7°, on est 3° au-dessus des normales. Si les premiers jours du mois ont été conformes pratiquement à la norme, ensuite dès le 6 nous n’avons cessé d’être toujours dans des températures dignes d’un mois d’avril voire même de mai. Mais malgré cela, aucun record de chaleur mensuel n’a été battu. Par contre, pour le 18 mars, nous avons battu un record de chaleur journalier avec 23,1°, effaçant le record qui datait de 2004. Les jours de gelée n’ont pas été nombreux et ces gelées n’ont pas été très fortes : à peine -2,3° au matin du 8 mars. Même constat sur nos montagnes du Bugey où l’on a rarement atteint les -5° en gelée matinale. A l’inverse, la matinée du 21 mars fut la plus douce du mois. Côté maximale, le 4 mars fut le jour le plus frais avec à peine 8°. Et donc le 18 mars, le plus chaud. Par le passé, le mercure était déjà monté jusqu’ à 26,6° en 1990.

Peu de pluie : Les hautes pressions ont souvent dominé pendant ce mois de mars, tranchant radicalement avec les mois précédents qui furent très pluvieux. Les nappes pleines ont commencé à amorcer un léger recul. En effet, il est rarement tombé plus de 50 mm en plaine le mois dernier ce qui place ce mois de mars 2014 en 11e position des mois de mars les plus secs depuis 1946. Un positionnement qui est donc loin d'être exceptionnel. Le nombre de jours de précipitations, 7 au total, est inférieur à la normale ( 10,7 jours sur la période 1981-2010). Les précipitations se sont en partie concentrées sur la journée du 22 mars qui a parfois laissé plus de 30 mm ( 36 sur Pont d’Ain). Les autres jours pluvieux ont été les 3 et 4 mars. Le déficit est estimé à près de 35 %. On a ainsi relevé 53,3 mm sur Ambérieu et 52,6 mm sur Pont d'Ain ( normale de 80 mm). Sur les reliefs, la neige s’est montrée assez discrète, réservée qu’aux secteurs les plus hauts.
Soleil généreux : Avec tout cela, mars enregistre un bon résultat d’ensoleillement. Ce qui fait plaisir après les nombreux déficits enregistrés en 2013. Le soleil a ainsi brillé de ses rayon 202 h pour une normale de 166,5 h soit 18% d’excédent. Nous sommes encore bien loin du record de 2012 avec ses 267,9 h. On enregistre 11 jours de fort ensoleillement ( normale de 8,5 j) et 7 jours de faible ensoleillement ( là c’est moins que la normale qui s’établit à 10,2 jours).

 

Au jour le jour en mars :

Samedi 1er mars : une matinée couverte puis quelques éclaircies apparaitront dans l'après-midi. Températures tout à fait de saison.

Dimanche 2 mars : après des brouillards matinaux, la journée fut bien ensoleillée.

Lundi 3 mars :matinée couverte, mieux ensuite. Mercure stable.

Mardi 4 mars : pluie faible le matin. Couvert l'après-midi.

Mercredi 5 mars :assez belle journée. Douceur printanière avec près de 14° en plaine.

Jeudi 6 mars : soleil du matin au soir, douc; faible gelée matinale.

Vendredi 7 mars : le soleil est toujours au rendez-vous. Froid le matin, bien doux ensuite.

Samedi 8 mars : un très beau samedi et bien doux pour la saison. La fraicheur matinale avec encore quelques petites gelées ici ou là a été vite balayée. Nous avons été environ 5° au-dessus des normales.

Dimanche 9 mars : la plus belle journée et surtout la plus chaude de cette première décade. La barre des 20° ( un niveau de mois de mai) fut atteinte en plaine de l'Ain, un record depuis au moins 1963 !.

Lundi 10 mars : le printemps continue avec un soleil généreux. Les minimales encore fraîches cèdent la place à nouveau à des maximales très agréables même si elles ont baissé un peu par rapport à la veille avec un vent de nord plus ressenti que dimanche. Le soleil a été quelque peu voilé en cours d'après-midi

Mardi 11 mars : toujours la douceur. Soleil le matin; voilé l'après-midi.

Mercredi 12 mars : temps printanier : soleil et grande doucuer; près de 18°.

Jeudi 13 mars : peu d'évolutions; le soleil sera légèrement voilé.

Vendredi 14 mars : temps brumeux parfois mais le soleil reste bien présent tout comme la douceur.

Samedi 15 mars : pas de changement.

Dimanche 16 mars : toujours beau et très doux pour la saison.

Lundi 17 mars : la semaine commence comme elle se termina : soleil et douceur. On frisera les 20° en plaine.

Mardi 18 mars : temps printanier au point que l'on bat des records journaliers de douceur; jusqu'à 23,1° à Ambérieu.

Mercredi 19 mars : belle journée. Vent de nord assez ressenti.

Jeudi 20 mars : assez beau. Les températures sont toujours dignes d'une fin avril.

Vendredi 21 mars : peu nuageux le matin; couvert ensuite.

Samedi 22 mars : pluie faible le matin, abondante l'après-midi. Il tombe parfois 30 mm en quelques jheures comme sur belley ou dans le Cerdon.

Dimanche 23 mars : averses en matinée; très nuageux ensuite. Frais.

Lundi 24 mars : très nuageux en matinée avec de rares averses. Assez nuageux ensuite. A peine 10° en journée.

Mardi 25 mars : journée nuageuse. On verra peu le soleil.

Mercredi 26 mars : assez nuageux en journée.

Jeudi 27 mars :belles éclaircies en journée; plus doux.

Vendredi 28 mars : belles éclaircies; mercure stable.

Samedi 29 mars : éclaircies en général. Le mercure remonte.

Dimanche 30 mars : couvert le matin, assez nuageux ensuite. Bonne douceur; près de 20°.

Lundi 31 mars : soleil et nuages pour finir le mois. Douceur.

 

La page rétro :

11 juillet 1984 : violents orages en France


Dans la soirée du 11 juillet 1984, la France subit de violents orages. Trois personnes furent tuées, trois autres ont été portées disparues et de nombreuses autres furent blessées. A Dijon, deux personnes ont été tuées dans la soirée dans une collision entre un camion et un minibus. L'accident fut dû à un aquaplanning causé par les fortes pluies d'orages qui ont occasionné par ailleurs d'importants dégâts sur l'agglomération : de nombreux toits, verrières et vitres ont été endommagés par les grêlons dont certains atteignaient la taille d'oeufs de poule. A Epinal, une violente tempête de grêle accompagnée d'un vent soufflant à 150 km/h a fait en dix minutes trois blessés et de très lourds dégâts. Les habitations ont été partiellement détruites par le vent, les vitres volant en éclats sous des grêlons d'environ 300 grammes.
 

 Vu et lu dans la presse ce printemps (mars à mai)

Rétro : la chronique agricole de l'Ain de 1865
En avril 1865, la végétation se développe avec une rapidité extraordinaire. L'orage du 11 mai fait du mal, à St Alban surtout avec plus de 7000 francs de perte. Celui du 15 à St Jean de Niost environ 9000 francs. L'orage du 21 frappe surtout Montanges, Courmangoux, Verjon. Environ 39 000 fr de pertes dont 29 000 à Courmangoux seul. La grêle du 22 mai fait beaucoup de mal dans les cantons de Lhuis et Lagnieu et on évalue les pertes à 43 000 fr. La pluie du 2 juin verse les blés. Les foins avaient souffert : la pluie des 29 et 30 mai était arrivée trop tard. Cependant, elle avait refait les prés et les avait préparés pour la seconde herbe. Les cultivateurs étaient en général content de la récolte de blé; l'épi était plein et lourd. Seulement, la paille était courte. En juillet, le maîs est beau et précoce. La vigne  a été favorisée par une alternative de pluie et de temps sec; le bétail fut en baisse. En août, le battage donne un grain lourd, bon et en quantité. Les secondes récoltes qui en Bresse ont une grande importance, le maîs et le sarrasin, se présentent dans d'excellentes conditions. Le sarrasin est en pleine floraison dans les derniers jours d'août. La récolte de maîs s'achève : le rendement est supérieur à celui des années moyennes. Les vendanges commencent dès le 8 septembre; elles furent abondantes et la qualité fut très bonne en général. Le sarrasin fut récolté trois semaines plus tôt que de coutume. La sécheresse retarda les semailles. En octobre, les betteraves sont abondantes mais les pommes de terre sont un peu malades. Il y aura assez de fruits en octobre mais ils menaçaient de ne pas se conserver.

Le coin nature

Si vous randonnez notamment en Savoie ou dans les Alpes l’été, il est acquis que vous avez déjà vu sa jolie petite frimousse. Sans compter les sifflements annonçant le danger aux autres congénères. La marmotte de la famille des rongeurs peut mesurer entre 45 et 65 cm et peser entre 4 et près de 8 kilos à l’âge adulte. On l’appelle le siffleux car quand il y a un danger, elle siffle pour donner l’alerte aux autres marmottes qui vont se réfugier dans leur terrier. Elle ne vit pas très longtemps en liberté, le plus souvent 4 à 8 ans, légèrement plus en captivité. On la trouve essentiellement dans les montagnes comprises entre 1500 et 3000 m d’altitude mais aussi dans certaines plaines de l’ouest de la France ou bien encore dans le bassin parisien. Elles se nourrissent de végétaux, de graines, voire de vers de terre et autres araignées. La marmotte hiberne pendant au moins de 5 mois dès la fin de l’automne et jusqu’ au début du printemps. Elle est donc obligée, en automne, de manger énormément pour se constituer des réserves de graisse lui permettant de passer ce cap difficile où sa température corporelle va fortement chuter ; passant progressivement de 37 à 5° seulement !. Mais parfois les hivers sont tellement rigoureux que malgré tout cela, les jeunes peuvent avoir du mal à survivre.

Elle vit au ralenti pendant ces 5 mois pour ne pas brûler trop de calories avec un cœur au plus bas. Tout cela est ponctué de courtes phases de réveils pour qu’elle fasse ses besoins et bouger pour ne pas mourir de froid si la température sous terre frise les 3°. Le but étant de brûler le minimum de calories engrangées. Le réveil printanier se fera par étapes avec différents paliers de façon à ce que son corps se réchauffe progressivement. Les accouplements commencent donc dès le mois de mai pour une gestation de 33 jours. C’est souvent à cette période très occupée qu’elles peuvent se faire surprendre par un aigle notamment. La portée de jeunes marmottons qui voient le jour en juin et qui ne pèsent que 30 grammes à leur naissance pourra compter jusqu’à 5 petits. L’espèce qui a subi des réintroductions (notamment dans le Massif Central et le Vercors) compte dans notre pays des effectifs stables estimés à environ 16 000 individus. Alors qu’elle fut longtemps chassée pour sa fourrure ou sa graisse, la marmotte, très joueuse, aux allures d’un petit ours en peluche, est désormais un animal protégé dans notre pays même si quelques chasses très règlementées sont parfois tolérées.

 

Accédez à un autre article de "Climatologie Ain" Précédent
Suivant

Date de création : 06/07/2014 @ 17:40
Dernière modification : 24/07/2015 @ 09:04
Catégorie : Ain

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^