Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------
 
 





Actus météo

19/03/2017 : un doux mois de février - par FT le 19/03/2017 @ 10:04

Un mois de février parmi les plus doux depuis 1946

Après un mois de janvier bien hivernal, ce troisième et dernier mois de cet hiver météorologique 2016-2017 tranche véritablement. La douceur est le mot principal qu’il faut retenir de février dernier. Ce mois se hisse tout simplement  dans le top 3 des mois de février les plus doux depuis 1946.Il se place encore loin derrière  l’historique de 1990, ou bien encore de celui de 1966 mais tout juste devant celui de 1961 qu’il talonne d’un dixième sur la moyenne générale. Celle-ci s’est établit à 7,6°. Cela représente le double de la normale de la période 1981-2010. L’excédent approche des 3° pour les minimales et dépasse largement les 4° pour les maximales. Cette douceur a occupé tout le mois et en particulier la dernière décade qui enregistre les plus grosses moyennes. Les deux premiers jours furent très doux puis on a relevé un net recul par la suite et ce jusqu’en fin de première décade. On ne dépasse guère les 5° en plaine le 8 février. Par la suite, les températures vont peu à peu remonter. Un premier pic de douceur se manifeste le 15 mais c’est dans les derniers jours du mois que les conditions sont très printanières. Le 23, les maximales proches des 19° (on les dépasse parfois comme sur Bellegarde) sont dignes d’un mois d’avril. La montagne n’est pas en reste avec 15,5° ce jour-là sur le plateau d’Hauteville. Sur le mois, le nombre de gelées matinales est bien faible ; à peine 7. Il ne monte seulement qu’à 10 dans le Valromey. De plus, ces gelées n’ont pas été très fortes ; tout au plus -3° le 19 en plaine du Bugey. Nous retiendrons encore que la nuit la plus douce fut relevée le premier jour du mois.
Malgré des précipitations en hausse par rapport à janvier qui fut déficitaire, février n’a en tout cas pas pu inverser la tendance de cet hiver qui fut le plus sec depuis l’après-guerre dans notre département. Sur ces trois derniers mois, il n’est tombé que 86,2 mm sur Ambérieu. Lors de l’hiver 1963-1964, on avait collecté 102,4 millimètres. Le mois dernier, le déficit est encore important ; près de 25 %. Les pluies se sont particulièrement concentrées sur la première décade, le 3 et le 6 notamment. A l’opposé, on retrouve un dernier jour du mois assez humide. Les précipitations soit sous forme de neige soit sous forme de pluie ont été assez correctes sur le haut Bugey avec par exemple 117,7 mm tombés sur la station d'Hauteville dont près de 30 mm sur 24 h en début de mois.  On retiendra surtout lors de ces passages pluvieux, le vent de sud qui a soufflé parfois fortement, notamment le 3 et le 27. Les rafales ont souvent dépassé les 60 km/h en zone urbaine. Malgré tout de même 10 jours de pluie, ce qui est satisfaisant puisque la normale est de 9, l’ensoleillement récolte une bonne note. Pas moins de 110,3 h à Ambérieu pour une moyenne de 96,9 h. Un léger excédent dû à quelques belles journées qui ont boosté ce chiffre (  près de 9 h de soleil les 19,20 et 27 février).


Votre météo de ce dimanche.

Quelques pluies ce matin,en journée le temps redevient sec, mais peu d'amélioration à attendre côté ciel sur la grande plaine de l'ouest qui reste très encombrée. Les éclaircies gagnent en revanche du terrain plus à l'Est et s'imposent notamment sur le Bugey, le Bassin de Belley voire la secteur d'Ambérieu. Les températures repartent à la hausse, avec des maximales entre 16 et 18 degrés en plaine, 11 à 13 degrés en montagne. Le vent souffle de nord, faible à localement modéré l'après-midi, notamment en plaine de l'Ain où les rafales atteignent 30 à 40 km/h dans l'après-midi. Enfin, on précisera que le risque pollinique est faible en ce moment et dans les prévisions des jours à venir dans le département après une pointe modérée en début de semaine pour les cyprès notamment.


Côté routes

La RD120 à Culoz reste à ce jour encore fermée pour une durée indéterminée suite à un éboulement rocheux de ce début de mois. Avec ce temps bien printanier, les conditions de conduite hivernale sont normales sur l'ensemble du réseau routier départemental et la plupart des cols du département sont accessibles après ces mois d'hiver.
Accès aux cols et aux stations de ski :
Mont Jura
Col de la Faucille - RD 1005 : ouvert
Vallée de la Valserine - RD 991 : ouvert
Hauteville-Retord
Col de Cuvery - RD 101 : ouvert
Col de Richemond - RD 30 : ouvert
Col de la Rochette - RD 9 : ouvert
Col de Cuvillat - RD 57a : fermé
Col de la Cheminée - RD 31 : ouvert
Col de Belleroche, les Neyrolles - RD 39 : fermé
Giron
Accès station - RD 48 et RD 55a : ouvert
Route de la Pesse - RD 48a : fermée

Col de la Biche - RD 123 - Sur Lyand : fermé
Col du Grand Colombier - RD 120 - RD 120a - RD 120b - RD 120c : fermé


 

Une pluie de 20° dans le département de l'Ain !

Avec encore celle de demain, cette journée de jeudi aura été bien agréable avec un ciel bleu azur; ce qui n'était pas toujours le cas ces jours derniers avec un soleil parfois voilé par les cirrus. Le thermomètre avec ce généreux soleil s'est envolé dans tout le département de l'Ain cet après-midi après que la fraicheur encore bien marquée en fin de nuit mais pas exceptionnelle pour la saison ne se soit écartée. On ne relevait  à peine 1 à 2° du Revermont au Bugey. Et cet après-midi, le mercure avait des allures de mois de mai avec une pluie de 20° relevés aux quatre coins de l'Ain, exception faite du pays de Gex où l'on a timidement atteint les 17° comme sur Cessy. Au soleil, l'ambiance paraissait quasiment chaude avec un très léger vent de sud. On a ainsi relevé jusqu'à 20,3° au bord de l'Ain à notre station de Pont d'Ain. Cette barre des 20° n'avait plus été franchie depuis le 24 octobre dernier. Ailleurs, on a enregistré 20° tout rond à Viriat, 20,2° à St Etienne du Bois, 21,3° à Briord, plus de 21° à Bellegarde, près de 20° sur Ceyzériat et Belley,20,9° sur Balan, 20,2° sur Arbent, 19,2° sur Léaz. A la station d'Ambérieu, le mercure a grimpé jusqu'à 20,4° entre 16 et 17 h; c'est tout de même un cran en-dessous du record journalier de 2012 avec 22,2°. Demain, le record ne devrait tout de même pas tomber (23,6° en 2004).
Sur nos montagnes, les températures là encore étaient largement au-dessus des normales saisonnières et le manteau neigeux en prend un coup sur les monts Jura : 15,8° la Vattay, 17,5° à Lélex, 16,3° à Innimond, 12,7° au sommet du Sorgia et 10,7° à celui de Montoisey. Demain, les températures seront encore bien hautes te l'on pourrait localement gagner 1 à 2° supplémentaires par rapport à ce jeudi. Avant un recul pour le prochain week end et quelques averses. Un temps bien moins agréable est d'ores et déjà à prévoir pour la semaine prochaine.

 

culoz08032017-2.jpg88 maisons évacuées à Culoz

Ce matin, à sept heures, un éboulement rocheux s’est produit à Culoz sur la RD120 conduisant au col du Grand Colombier ( voir notre précédente actu).

A 12h30, 88 maisons situées en zone dangereuse ont été évacuées depuis le début de l’événement.

Les habitants concernés, 60 adultes et 15 enfants ont été regroupés à la salle des fêtes de Culoz et assistés par les personnels de la Croix Rouge. Les élèves de l’école primaire ont été pris en charge par leurs parents.

Les forces de sécurité sont sur place pour sécuriser le périmètre.

Le maire de Culoz a pris un arrêté interdisant l’accès aux sentiers de randonnée dans la zone. Les autres communes du massif ont été informées.

Le service départemental d’incendie et de secours est sur place. Des moyens aériens sont mobilisés pour évaluer la situation : un hélicoptère et un drone survolent la zone. Un expert risque naturel du bureau de recherches géologiques et minières de Lyon s’est déplacé.

Des déviations ont été mises en place par les services du Conseil départemental et de la gendarmerie.

Aucune victime n’a été décomptée. Un nouveau point de la situation sera effectué si nécessaire par les services de la préfecture du département.

 

culoz08032017.jpgEboulements : la route menant  au Grand Colombier coupée

Ce matin, à sept heures, une coulée de boues et de rochers s’est produite à Culoz sur la
RD 120 conduisant au col du Grand Colombier. Probablement que les fortes pluies de ces derniers jours ont fragilisé les terrains
Ce n'est pas la première fois que de tels évènements se produisent dans ce secteur du Bugey entre Ambérieu et Tenay notamment ces dernières années.
Selon la préfecture,40 maisons menacées par l’éboulement ont été évacuées.
Les personnes ont été regroupées à la salle des fêtes de Culoz. Trois personnels de la Croix
Rouge vont rejoindre le centre d’accueil pour prendre en charge les personnes évacuées.
Le maire de Culoz a activé le poste de commandement communal à neuf heures.
Le préfet de l’Ain a également activé le centre opérationnel départemental à 10h15.
Le service départemental d’incendie et de secours est sur place. Des moyens aériens sont
mobilisés pour évaluer la situation. Des déviations ont été mises en place par les services du Conseil départemental et de la gendarmerie. Aucune victime n’a été décomptée.
Un nouveau point de la situation devrait être effectué en cette mi-journée.

 

praille08032017.jpgNeige abondante en montagne: de bonne augure pour la fin de saison des stations ?

Les professionnels de la montagne voient surement d'un très bon oeil les importantes chutes de neige qui sont tombées ces dernières 48 heures sur tous les massifs pour finir le mieux possible. Mais on émettra un petit bémol : les jours à venir s'annoncent plus doux et plus cléments et même si cela devrait regeler la nuit. De plus, depuis bien longtemps, notamment sur Hauteville La Praille, il n'y avait plus de sous-couche. D'ailleurs, il n'y en a jamais vraiment eu deurant tout cet hiver. Mais les bons cumuls tombés devraient tout de même permettre aux amoureux du blanc de skier ou faire de la raquette tout particulièrement sur les domaines les plus au nord du départementn, à savoir les monts Jura. La situation s'est nettement améliorée dans la journée d'hier alors que la neige a continué de tomber une partie de la journée même en bas des pistes, jusqu'à Lélex. La neige y est fraiche voire douce. Le risque avalancheux est redescendu à Monthoisey au niveau 3 sur 5 ce matin. Ailleurs, c'est à 2 sauf vers Crozet et Mijoux Valserine. Le cumul de neige est important. Sur le secteurd de Lélex, comptez 50 cm, 60 cm à Mont Rond, 20 cm sur Mijoux, 30 cm sur Menthières mais 70 cm aux Frasses.Enfin, à la Vattay, on atteint les 130 cm, du jamais vu cet hiver dont 80 cm tombés sur ces dernières 48 heures. Côté mercure, on relève entre 0° et -4° suivant les secteurs. La majorité des télécabines refonctionne ce matin suite aux coupures liées à la tempête. Par contre, le TK des Gélinottes reste fermé à la Faucille en raison de la panne électrique. Au total, 160 km de pistes sont accessibles sur les 167 km que compte le domaine. Les monts Jura peuvent espérer pouvoir tenir la saison probablement jusqu'en fin de mois d'autant que sur les sommets de nouvelles chutes sont attendues entre la fin de semaine et le début de la prochaine. Ce sera plus tendu pour les autres domaines du département.

Sur la Praille, les pistes vertes et rouge ont été damées et l'accès est libre, c'est à dire qu'il n'y a pas de secours. Sur Terre Ronde et donc l'apin, le domaine est fermé. On relève près de 40 cm de neige sur le nordique. Les sentiers raquettes sont praticables et les routes dégagées.

Sur le Retord, il y a eu un peu plus de neige. Cela varie entre 35 en bas des pistes pour l'alpin à 50 cm en haut. Pour le nordique, cela fluctue de 50 à 70 cm, une couche toujours plus importante vers le secteur de Cuvéry qui est plus froid.
En alpin, le domaine est partiellement ouvert ce mercredi contrairement au nordique. Les pistes de luge sont accessibles entièrement. La patinoire est ouverte aujourd'hui et le sera ce week end de 14 h à 17 h.
Sur Sur Lyand, il y a 50 à 60 cm de neige et le domaine est ouvert à 90 %. Et sur Giron on approche des 100 % d'ouvert avec 50 à 90 cm de neige. La Biche ou les cinq chalets n'étant notamment pas ouverts en intégralité.

Vous pouvez retrouver chaque jour l'enneigement sur les Monts Jura ici : http://www.meteo01.fr/plugins/iconeframe/5/frame.php?lng=fr
- et pour le reste des stations du département ici avec toutes les infos pratiques :  http://www.meteo01.fr/articles.php?lng=&pg=4822


Le point routes ce matin dans le département

Des opérations de salage sont en cours dans la partie est du département pour traiter les plaques de verglas qui se sont formées dans les secteurs humides et dans les sections de routes où la neige a commencé à fondre hier après-midi.
Des nappes de brouillard sont signalées dans le Bugey, les vallées du Rhône et de l'Ain, notamment dans la région de Bellergarde au-dessus des 400 m.
Dans le Bugey : Salage ponctuel pour des coulures de neige et zones humides.
Revermont -nord Bugey : Salage ponctuel en cours - Brouillard
Haut Jura : salage général. Eéquipements spéciaux recommandés pour se rendre sur les monts Jura. Routes dégagées mais localement verglacées sur le plateau d'Hauteville.
Pays de Gex : Salage des routes de montagne.
Les conditions de conduite hivernale sont normales sur le reste du réseau routier départemental.
RD 83 entre Lavours et Ceyzérieu : barrée pour cause d'inondation.
Côté mercure, il a gelé jusqu'en plaine cette nuit, ce qui n'était plus arrivé depuis le 27 février dernier. On relevait en fin de nuit -0,7° à Pont d'Ain, -2° à Ambérieu ville, Sutrieu -3,1°, Belley 0,1°, Bellegarde -0,4°, Cessy -0,1°, Ceyzériat -1,5°, Viriat -1,1°, Arbent -1,1°, St Etienne du Bois -0,9°, Lélex -2,6°, La Vattay -7,3°, Montoisey -5,9°, Léaz -0,3°, Briord -1,3°, Innimond -2,1°.

Le temps du jour : au lever du jour, les quelques brouillards localement givrant se dissipent rapidement. Mais peu de chance d'apercevoir le soleil : le ciel est déjà bien chargé et les premières petites pluies liées à l'arrivée d'une perturbation faiblement active font leur apparition sur les plaines de l'ouest et la partie occidentale du Bugey. Quelques flocons peuvent se mêler à la pluie sur les plus points les plus hauts. Plus à l'est, la journée commence dans une ambiance bien plus lumineuse. A la mi-journée, les petites précipitations gagnent l'ensemble de nos régions : elles sont faibles et éparses en plaine, plus fréquentes sur le relief.


Sous les nuages, les températures ont du mal à monter et atteignent à peine 5 degrés vers 800m d'altitude, 7 à 9 côté plaine.


Le vent souffle quant-à lui est majoritairement de sud, faible à localement modéré.


24 heures séparent ces deux vues de la RD678 dans le Jura à hauteur de la Chaux Dombief. Y a du mieux !.

pic07032017.jpg

 


tempete06032017.jpgEncore quelques centaines de foyers privés de courant dans le département

La tempête a durement frappé notre département hier après-midi et s'est arrêté en fin de soirée sur la majeure partie des secteurs. De nombreuses coupures ont été liées à ces rafales et pas moins de 330 agents d’Enedis ( au niveau de la région) étaient mobilisés toute la soirée pour permettre un diagnostic des incidents sur le réseau électrique. Au plus fort des dommages, l’Ain a enregistré à 18 h hier jusqu’à 12000 foyers privés de courant dans divers endroits. Les coupures et micro coupures parfois comme sur Pont d’Ain furent provoquées par la chute d’arbres ou de branches sur différentes lignes. Parmi les régions touchées, il y avait Gex, Peronnas où le collège et la maison familiale de la Vernée sont restées une bonne partie de la journée sans lumière. Saint Martin du Mont au pied du Revermont était dans la même situation dans la partie basse du village où dès 14h30 tout a sauté et le courant ne fut pas rétabli avant 19 h avant qu’avec les nouvelles rafales de la soirée des perturbations ne reviennent ( tout refonctionne depuis 11 h ce matin). Même constat sur la Tranclière, ou bien encore Dompierre sur Veyle et sur les hauteurs du plateau d'Hauteville où certains habitants ont été privés de courant pendant une dizaine d'heures. A Ambérieu, c’est tout le quartier de la gare qui a été coupé lundi après-midi. A Sandrans, un poteau électrique a chuté.
Le coup de vent a provoqué la chute d’arbres sur les trois routes d’accès à Giron, coupant temporairement les accès à Belleydoux, Champfromier et Saint-Germain-de-Joux. La situation s’est avérée plus gênante en matière d’électricité  où Giron a été privé de courant pendant trois bonnes heures suite à arbre tombé sur la ligne de Belleydoux. La neige souvent lourde qui a suivi la tempête n'a pas facilité le travail des techniciens d'Enedis. Le courant a été rétabli vers 17 heures, sauf au Village-Derrière où les habitants espéraient un retour mardi vers midi.

C’est surtout entre Trévoux et St Bernard que la situation fut la plus délicate avec la chute d’un câble d’une ligne de haute tension de 63 000 volts. Ce matin à 7 h, Enedis comptabilisait encore 7000 clients ( puis 2200 à midi) coupés d’électricité sur l’Ain et leurs agents sont encore sur le terrain dans les secteurs les plus délicats à atteindre comme dans le Bugey à Clézieu où l’on est sans courant depuis deux jours. Pourt d’autres, ils auront été sans courant presque 24 heures. Ce soir, au dernier pointage à 17 h, le nombre d’abonnés encore dans le noir a fortement diminué. Il ne resterait que 700 clients impactés. On peut ainsi espérer que mercredi matin tous les foyers de l’Ain se retrouvent à nouveau avec du courant. Enfin, Enedis rappelle ces quelques consiques :Ne jamais toucher un fil électrique à terre. Si vous êtes témoin d'une situation dangereuse, appelez immédiatement le Centre d'Appel Dépannage Enedis (24h/24 - 7j/7) au 09 726 750 01.


-------------------------------------------------------------------

Les déplacements en train ou routiers n’ont pas été épargnés non plus. Notamment la ligne SNCF entre Lyon Part Dieu et Bourg avec un arbre qui a chuté à hauteur de Villars les Dombes,paralysant tout le trafic TER dès la mi journée. La région d’Oyonnax a été particulièrement éprouvée par les rafales violentes, à plus de 100 km/h. Et c’est désolant ; une situation surement pire que lors de la tempête de décembre 99. On ne comptait plus hier soir les arbres couchés sur différents axes comme entre Martignat et Montréal la Cluse ou bien dans le secteur du lac Genin. La route de la Bérouze notamment n’était plus accessible. Outre les agents d’Enedis, les pompiers ont également été très sollicités dès l’arrivée de Zeus. Dès hier soir, on approchait déjà des 300 interventions sur les secteurs d’Oyonnax, Gex, Miribel ou bien encore Trévoux. 150 hommes furent mobilisés pour notamment des arbres tombés sur les chaussées ou sur des véhicules, pour aider à bâcher des toits soufflés comme à Drom avec la présence de plusieurs entreprises de charpentes. Fort heureusement, l’Ain n’a à ce jour enregistré aucune victime de cette tempête. Le SDIS avait mis en place cinq postes de commandement avancé.

tempete06032017-2.jpg



Pas de record de vent à la station d’Ambérieu

Enfin, pour retrouver un vent aussi violent qui est inhabituel dans le département en cette saison, il faut remonter le 10 mars 2008 où l’on avait enregistré des rafales similaires. Il y avait eu d’ailleurs des tornades. On ne parlera pas de records de vent pour la saison. A Ambérieu, les plus violentes secousses ont tout de même atteint les 90 km/h mais il y a 9 ans cela avait poussé jusqu’à 96,5 km/h. Par contre, avec des rafales à 109 km/h, le Valromey n’avait pas été autant soufflé depuis sûrement des décennies. En tout cas, jamais depuis le début des mesures officielles de vent.


Beaucoup de neige en montagne

Outre le vent violent, la neige a fait son grand retour sur toutes les montagnes de l'Ain et ce dès 700 m d'altitude; une neige souvent lourde sur le plateau d'Hauteville notamment. Mais sur le site nordique de la Praille, la neige est plus froide et la couche tombée a grimpé jusqu'à 40 cm. Sur le plateau du Retord, il a également  abondamment neigé; plus de 50 cm de poudreuse. Presque plus que durant l'hiver ! t tout le domaine va rouvrir dès ce mercredi, le temps de travailler les pistes. Même constat sur les monts Jura où tout devrait aussi être accessible à nouveau demain suite à la tempête qui a endommagé le réseau électrique des remontées mécaniques.

tempete06032017-2.jpg


 

pic07032017.jpgLa neige perturbe les déplacements en Rhône Alpes Auvergne dès 600 m

Jura : importantes chutes de neige la nuit dernière. Les équipements spéciaux sont recommandés et même obligatoires dès 800 à 900 m d'altitude. Attention aux risques de chutes de branches sur le réseau.



Rhône : En raison des vents violents du 6 mars, quelques routes départementales sont encore momentanément fermées ou perturbées.


Loire : Les conditions de circulation sont normales en plaine mais peuvent être délicates à partir de 850 mètres d'altitude suite à la présence de neige.
Les équipements spéciaux (pneus hiver admis) sont obligatoires pour accéder au col du Béal. Les RD105 à l'Hôpital le Grand, RD1082-1 au giratoire de l'aéroport d'Andrézieux, RD48 à Arcinges, RD96 à St Jean Soleymieux, sont fermées à la circulation en raison de chutes d'arbres.


Haute Loire : Neige résiduelle sur le réseau secondaire d'altitude.


Cantal : Sur le réseau principal, les conditions de circulation sont délicates sur une partie de l'arrondissement de Saint-Flour et sur les secteurs de Riom-ès-Montagnes, Condat, Marcenat, Trizac avec des chaussées enneigées et la formation de congères à partir de 1100 mètres d'altitude.
La chaussée est enneigée pour l'accès à la station du Super-Lioran. Sur le réseau secondaire, les conditions de circulation peuvent être délicates sur l'ensemble du département à partir de 900 mètres d'altitude avec des chaussées enneigées et la présence de congères à partir de 1000 mètres d'altitude. Le traitement des chaussées est en cours.


Drôme :
ROYANS - VERCORS
La Chapelle-en-Vercors / Col de Rousset par le Nord : Chutes de neige en cours (épaisseur de 5 à 15cm) à partir de 600m. Les conditions de conduite sont délicates et les équipements spéciaux
indispensables.
Lente / Font d’Urle : Chutes de neige en cours (épaisseur de 5cm) à partir de 600m. Les conditionsde conduite sont difficiles et les équipements spéciaux indispensables.
Suite à un éboulement et un endommagement des filets de protection contre les chutes de pierres, la RD 76 (Combe Laval) est fermée dans les deux sens de circulation au PR20+300.Une déviation est mise en place par la RD 2 (Route de l'Arps).
Léoncel  / Col des Limouches : Chutes de neige en cours (épaisseur de 1 à 2cm) à partir de 600m. Les conditions de conduite sont délicates et les équipements spéciaux indispensables.
Beaufort sur Gervanne : Chutes de neige en cours (épaisseur de 1 à 3cm) à partir de 600m. Les
équipements spéciaux sont conseillés.
DIOIS Die : Chutes de neige en cours (épaisseur de 20cm) en montagne à plus de 1000m, les conditions de conduite sont délicates et les équipements spéciaux  indispensables.
Châtillon-en-Diois / La Jarjatte / Col de Grimone : Chutes de neige en cours à partir de 600m.
Les conditions de conduite sont délicates et les équipements spéciaux indispensables.
Luc-en-Diois / Col de Cabre:  Chutes de neige en cours à partir de 600m. Les conditions de
conduite sont délicates.
La Motte Chalancon / St Nazaire : Chutes de neige en cours (épaisseur de 3cm) à parti
r de 600m. Les conditions de conduite sont délicates.
Saillans :  Chutes de neige en cours (épaisseur de 1 à 3cm) à partir de 600m. Les équipements
spéciaux sont conseillés.  Traitement en cours sur tous ces secteurs.
Pas d’autres difficultés signalées sur le reste du réseau routier départemental.
Les cols de la Bataille (RD199), du Tourniol (RD101 ), d’Herbouilly (RD221) et de Carabès (RD 106) sont fermés à la circulation pour tout l’hiver
 

Puy de Dôme : RESEAU DE PLAINE :
Temps couvert
Routes humides à mouillées, circulation normale

RESEAU de MONTAGNE OUEST : (Monts Dômes, Combrailles, Monts-Dore, Sancy, Cézallier)
Temps couvert
Routes mouillées, circulation normale sur les axes principaux et les réseaux secondaires jusqu’à 900 m. Au-dessus la circulation peut être délicate suivant les secteurs.
Congères à partir de 1100 m sur le Cézallier
Les interventions se poursuivent.
Le col de la Croix St Robert, de la croix Morand et de la Geneste sont fermés à la circulation

RESEAU de MONTAGNE EST : (Livradois-Forez, Bois noirs)
Temps voilé à couvert
La circulation est normale sur le réseau principal en dessous de 900 m et délicate au dessus.
Sur le réseau secondaire, la circulation reste difficile sur certains tronçons en raison de nombreux arbres ou branches obstruant les chaussées ou les accotements
Les interventions sont en cours.


Lozère : SUITE AU VENT VIOLENT - Présence possible de branches sur la chaussée.

 

giron07032017.jpgL'Ain n'est pas épargné ! : pluie, vent violent, grêle, neige

Depuis hier soir, les chutes de neige se sont intensifiés sur les reliefs de notre département de l'Ain et la situation ce matin comme en plein hiver est signalée particulièrement difficile. Les stations auraient bien aimé avoir ce temps très neigeux il y a quelques temps en arrière que plutôt en fin de saison ! . On parlait même d'hier soir de tempête de neige sur le plateau d'Hauteville. Ainsi, ce matin, dans le massif du Bugey, les conditions de circulation sont délicates sur les routes au dessus de 600 m ( secteur du Cerdon, Hauteville, Ordonnaz, ...). Sur les secteurs du Haut Jura et du Pays de Gex, les conditions de circulation sont rendues difficiles avec la neige qui recouvre les chaussées dès 600m.

La montée au col de la Faucille est très difficile ( les équipements spéciaux sont bien évidemment obligatoires), avec 40 cm de neige tombés, c'est du jamais vu pendant cet hiver. Le traitement de ces routes sont en cours. Et ce dès 600 m d'altitude parfois. On déneige dans le Cerdon. Sur Innimond, la couche de neige fraiche atteint les 17 cm ce matin.

Les poids lourds sont interdits sur la RD 1005 entre Gex et la limite de département jusqu'à 20h.
Les conditions de conduite hivernale sont normales sur le reste du réseau routier départemental. Les flocons ont même atteint des secteurs assez bas comme vers Bellegarde.
La prudence est de mise cependant en raison de la présence possible de branches et cailloux sur les routes, suite aux vents violents de ce lundi notamment sur la Côtière même si désormais on parle d'un temps plus calme. Les vent violents sont bien derrière nous.
Routes fermées à la circulation après les dégâts causés par le vent : RD 22A à Rignieu le Franc RD106 entre Jean et Géovreisset RD48 entre Belleydoux et Giron. RD 48A entre Giron et La Pesse.
RD 105 vers Ceyzérieu : barrée pour cause d'innondation car le Rhône a nettement gonflé suite aux fortes précipitations.


Amélioration du temps, enfin !

Le temps reste agité, sous un ciel entre nuages, qui accrochent parfois les sommets dans le brouillard givrant et courtes éclaircies, plus durables en plaine l'après-midi, des giboulées passagères. Ces giboulées sont surtout fréquentes au vent du relief le matin et se font de plus en plus rares et limitées à la montagne l'après-midi. La limite de la neige se situe dès 6-700m d'altitude le matin puis au dessus de 8-900m l'après-midi. Au final, on peut s'attendre à 10-20 cm entre 600 et 800m, 15 à 40 cm au-dessus.
Le vent de nord-ouest souffle entre 30 et 50 km/h en plaine et de 50 à 80 km/h en montagne.
Les températures maximales de +1 à +10, le tout, des sommets à la plaine.


De bons cumuls de précipitations

Les cumuls de pluie ont été copieux ces dernières 48 h (44,6 mm hier sur Hauteville, 36,3 mm sur Belley, 30,3 mm sur le pays de Gex, 41,5 mm sur Arbent, 46 mm à Lélex, 40 mm à la Balme sur Cerdon, 15 mm dans les Dombes)et les rivières ont nettement vu leur débit augmenter. La rivière d'Ain notamment n'avait plus été aussi haute depuis plusieurs moins. Elle débite à 600 m3/sec sur Pont d'Ain. Le Suran est aussi monté tout comme l'Albarine qui depuis hier charrie des eaux boueuses. On peut voir le bon côté des choses après un hiver historiquement sec; le plus sec jamais relevé depuis plus de 50 ans .



Il neige encore ce matin sur Lélex.

Les équipements  spéciaux sont obligatoires ce matin pour se rendre sur le domaine des Monts Jura. Si vous le pouvez, il vaut mieux reporter vos déplacements dans ce secteur où il continue de neiger fortement ce matin. Il est tombé sur Lélex près de 25 cm depuis hier soir (30 cm sur Mijoux). On annonce en cumul près de 1 m en haut des pistes. Le manteau neigeux est loin d'être stabilisé et le risque avalancheux est même de 4 sur 5 à Monthoisey. Et en raison de la tempête de vent qui sévit encore en altitude et ce depuis hier après-midi, plusieurs remontées mécaniques du domaine alpin de Lélex - Crozet  sont fermées. Même constat du côté de la Faucille en raison de pannes électriques provoquées par l'orage de lundi ( plus d'infos ici : http://www.meteo01.fr/plugins/iconeframe/5/frame.php?lng=fr). Tout cela a également un impact sur les stations de mesures météorologiques qui sont à l'arrêt pour la plupart comme celle de Monthoisey.


lelex07032017.jpg


Jura : la station des Rousses fermée

Voici ce que l'on peut trouver sur la page Facebook de la station des Rousses : nous vous informons, que nous sommes contraints de fermer les pistes de ski nordique des massifs forestiers du Massacre, de la Sambine et du Risoux pendant 48 heures pour garantir votre sécurité en cas de chute d'arbres. Des arrêtés municipaux ont été déposés ce jour.

 



Des rafales à 110 km/h sur le Valromey - Le village de Drom soufflé par la tornade.
drom06032017.jpg
La toiture de cette maison n'a pas résisté ( Source photo Roger Moretti)



Les journées ventées sont nombreuses depuis ces derniers jours sur notre département de l'Ain. Mais celle de ce lundi restera dans les mémoires. Alors que le département n'était qu'en vigilance jaune contrairement au Rhône voisin, les vents se sont déchainés dans plusieurs secteurs. Le fait le plus marquant s'est déroulé le long du Suran où une tornade a touché les communes de Drom et de Simandre. Selon le quotidien Le Progrès, une quinzaine de maisons ont vu leurs toitures endommagées et parfois envolées. Deux exploitations agricoles et un atelier de mécanique générale ont également été touchés. Une centaines de pompiers a été sollicitée dès le début de l'après-midi. Si vers 16 h, on dénombrait pas moins de 142 interventions, le chiffre ce soir a quasiment doublé avec 270 à 22 h. Il est rare d'enregistrer des tornades dans l'Ain; la dernière en date la plus récente remonte à une dizaine d'années et avait touché le secteur d'Ambérieu.

D'autres secteurs ont été touchés comme Oyonnax, la région de Bourg, de Miribel, de Monluel et d'une  manière générale la Côtière, le secteur de Trévoux et le pays de Gex. De nombreux arbres n'ont pas résisté par ces coups de vent souvent brefs mais violents. A Tramoyes, un ligne à haute tension a été sectionnée et sur Geovreissiat le toit d'une entreprise a été emporté.

A Chézery-Forens, quatre randonneurs ont été pris dans la tempête. Ils se sont réfugiés dans une cabane en attendant les secours venus les aider à redescendre sains et saufs.

Le réseau Météo France perturbé.

Plusieurs stations locales de Météo France dans le département au moment de cette tornade qui a balayé une partie de l'Ain ont subi des coupures. Si bien que ce soir, il est bien difficile de dire vraiment si l'on a battu des records de vent et à combien cela a pu souffler. On a tout de même relevé des pointes à 109 km/h dans le Valromey comme sur Sutrieu et 98 km/h sur Cessy.
En début de soirée, c'est le long de la rivière d'Ain que le coup de vent a été signalé avec une chute du thermomètre. Il a eu pour conséquence de ramener la neige dès 800 à 1000 m sur nos reliefs et où les équipements spéciaux sont recommandés notamment pour rejoindre le plateau du Retord.


L'orage de cet après-midi photographié par Brice Volo


Même si l'on a pas constaté de dommages particuliers, dans d'autres secteurs, le vent a parfois soufflé fortement. Sur la Michaille, les rafales à Bellegarde ont atteint les 77 km/h. A la station d'Ambérieu, entre 14 h et 15 h, des pointes à 90 km/h ont été enregistrées. Sur Belley, avant les pannes du réseau, les rafales avoisinaient les 93 km/h à la mi journée.
Ces relevés sont effectués en rase campagne mais en milieu urbanisé les 60 km/h ont parfois été dépassés. Voici quelques chiffres : Pont d'Ain 57 km/h, Ambérieu-Ville 50 km/h, Viriat et St Etienne du Bois 68 km/h, Lélex 72 km/h, Le Sorgia 64 km/h, Léaz 66 km/h, La Vattay 84 km/h, Briord 63 km/h, Innimond 61 km/h.
Dans les jours à venir, le temps va être fortement plus calme.

----------------------------------------------------

Fin de la vigilance orange sur les départements concernés depuis 21 h

L'épisode de fortes rafales se termine avec des valeurs observées en baisse sur les départements encore en vigilance, au plus comprises entre 60 et 70 km/h en plaine, entre 80 et 100 km/h en altitude.


Evolution prévue :
La dépression à l'origine des vents violents continue de s'éloigner, et par conséquent les rafales vont poursuivre leur décroissance dans les heures à venir.
Le vent finira par tomber en plaine en début de nuit.
En altitude, on peut encore avoir localement des rafales supérieures à 80 km/h jusqu'en début de nuit, mais ces valeurs ne sont pas excessives et ne nécessitent plus de suivi particulier.
 

vigi06032017.jpgCela va à nouveau souffler de l'Auvergne au Lyonnais

Météo France a mis en vigilance orange toute l'Auvergne, ainsi que de la Loire et du Rhône, pour un évènement qui devrait se produire à partir de la mi-journée. Cela concerne à nouveau des vents violents. Cette surveillance débutera à partir de 13 h sur l'Auvergne ( 15 h sur la partie Rhône Alpes) et devrait se terminer à 21 h.


Situation actuelle :
Une dépression suffisamment forte pour être qualifiée de tempête traverse rapidement le pays des côtes de la Manche au sud-est du pays ce lundi. Elle génère des précipitations toute la journée sur la majeure partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, précipitations qui ont débuté dans le courant de la nuit de dimanche à lundi.
Les vents violents associés, situés au sud du centre dépressionnaire, ne sont pas encore observés en cette fin de nuit.


Evolution prévue :
Les pluies, parfois fortes sur les zones exposées, se produisent toute la journée. Elles pourront prendre un caractère orageux en cours de journée.
Le vent quant-à lui s'intensifie progressivement et souffle de façon tempétueuse à partir du début d'après-midi, d'abord sur le nord Auvergne, puis rapidement sur toute l'Auvergne, gagnant en cours d'après-midi la Loire puis le Rhône.
Les rafales devraient atteindre fréquemment les 90 à 110 km/h, voire 120 km/h, notamment sur les crêtes du relief, ou les zones exposées au vent d'ouest (à noter que les plaines du Forez et le Lyonnais/Val de Saône devraient être moins touchés que le relief voisin).
Bien qu'ils restent sensibles, le vent et les précipitations s'atténuent en soirée/début de nuit.

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
^ Haut ^