Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Actus météo

belley08082017.jpgJusqu'à 90 mm tombés sur la région de Brégnier Cordon. Le centre ville de Belley inondé.

Le département de l'Ain n'était pas en vigilance orange orages ou pluies abondantes comme ses voisins mais nous avions annoncé que les cumuls pourraient être proches des 40 à 50 mm localement. Et cela a été le cas voire même nettement plus comme à la station  de Brégnier Cordon dans l'extrême sud du département avec près de 90 mm (89 mm précisément). Dans tout le secteur, on a enregistré le plus souvent 50 à 60 mm (61,4 mm à Briord, 58,4 mm sur Innimond).

Dans le reste du département, c'est le plus souvent 15 à 25 mm relevés; jusqu'à une trentaine dans la région d'Oyonnax, le pays de Gex et la Michaille (33 mm sur Léaz, 36 mm à la Vattay et même 44 mm au sommet du Sorgia). On note encore 30 mm sur les bords de l'Ain.

C'est dans ce triangle entre Belley, Lhuis et Brégnier que les intensités ont été les plus fortes et donc les cumuls les plus conséquents dans l'Ain avec le nord Isère tout proche. Si ces précipitations auront fait du bien à la végétation, à l'inverse ces fortes averses déjà importantes avant 8h du matin suite aux orages de la nuit  ont saturé les réseaux sur la ville de Belley, transformant certaines rues en ruisseaux impressionnants. Certains commerces de la place des Terreaux et du bas de la Grande Rue ont dû lutter contre les inondations. Le phénomène s’était déjà produit, de manière plus intense et même on se souvient de façon plus grave, au cours de l’été 2015 ( c'était en juillet) avec parfois plus de 50 cm d'eau dans les habitations. En 10 minutes seulement, l'eau s'accumulait dans les logements comme l'a constaté le gérant du café des Voûtes, déjà inondé il y a 2 mois à peine. Désormais, dès que les pluies orageuses sont fortes, les commerçants sont obligés dans le moins mauvais des cas de sortir les raclettes pour repousser l'eau. La situation a été fort heureusement moins conséquente qu'en 2015 où l'état de catastrophe naturelle fut reconnu. La maison de la presse a été obligée de fermer pour nettoyer ses locaux. D'autres ont juste besoin d 'éponger et certains habitants ont protégé leurs entrées avec des planches en bois. Certains reconnaissent qu'ils en sont déjà à leur quatrième sinistre. Enfin, des commerces du haut de la Grande rue ont également été concernés ainsi que l'école de musique, le rond-point de l'avenue Charles de Gaulle et le quartier de Tournod. Belley est l'une des communes parmi les plus impactées du département en ce qui concerne les inondations dues à des pluies orageuses. Et depuis 1986, la ville a eu droit à 7 arrêtés de reconnaissance de catastrophes naturelles, portant sur des inondations et des coulées de boue dont 4 rien qu'en période estivale. Le dernier en date remonte au 23 décembre 2015 après les inondations du 22 juillet de la même année. Les autres remontant à juillet 2001, août 1995, octobre 1993, février 1990, mai 1989 et juin 1986.
Quelques relevés exceptionnels sur 24 h à Belley en août : 63 mm (07/081978) ;  99 mm (05/08/1995), 76 mm (10/08/2004).

cumul08082017-2.jpg




*******************************************************************

La Haute Savoie, la Savoie et l'Isère sortis en fin de journée de la vigilance orange.


Les orages ont donné souvent 50 à 100 mm de pluie sur le nord de l'Isère, dont, par endroits plus de 50 mm en 3h. Ils ont aussi donné plus de 60 mm sur le Vercors, la Chartreuse, les Bauges, les Aravis et les Belledonnes ainsi que dans leur voisinage. Les orages les plus forts sont maintenant en train de quitter la région et se dirigent vers l'Italie et les Hautes-Alpes.


L'accalmie se confirme. On peut encore avoir ce soir des averses sur la région, accompagnées de quelques coups de tonnerre mais leur intensité ne justifie plus un maintien vigilance orange.

*******************************************************************************

Lâcher d’eau sur la rivière d’Ain cette nuit

La situation météorologique et hydrologique actuelle entraîne depuis plusieurs semaines une augmentation de la température de la rivière d’Ain.

La cellule d’alerte assurant la coordination des différents partenaires du Jura et de l’Ain autour de la rivière d’Ain se réunit régulièrement afin de définir les mesures à prendre pour améliorer les conditions écologiques de la rivière.

L’ensemble des participants a défini la nécessité de procéder à un second lâcher d’eau, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 août, de minuit à 2 heures du matin. Mais au total, deppuis le début de l'été nous en serons au 4e lâcher sur la rivière d'Ain, un record !.

Cette mesure complémentaire fait suite à un premier lâcher effectué dans la nuit du 2 au 3 août ayant permis d’enrayer la progression à la hausse de la température de l’eau et de préserver les populations piscicoles.

Ce second lâcher est exclusivement destiné à arracher les algues, ces dernières ayant un effet néfaste sur la concentration en oxygène dissous dans l’eau. Le premier en juin avait été destiné à abaisser seulement la température de la rivière.

Il consiste à passer progressivement du débit réservé (12,3 m3/s) à un débit de 100m3/s qui sera maintenu pendant 2h (de minuit à 2h du matin) avant un retour progressif au débit réservé. C'est un débit nettement plus soutenu car doublé par rapport aux précédents. De quoi apporter une efficacité plus importante sur le décollement de ces algues.

Aussi, chacun est invité à respecter les règles de prudence en particulier sur les accès aux îles basses qui peuvent être submergées durant ce lâcher. Le stationnement sur ces îles sera interdit du mardi 8 août à 00H00 au mercredi 9 août à 12H00. L’attention des usagers est appelée sur la nécessité de ne plus être sur ces lieux deux heures avant le déclenchement de l’opération.

 

 

^ Haut ^